RMC Sport

Zverev remporte le Masters pour la deuxième fois

Alors qu'il attend encore un premier sacre en Grand Chelem, Alexander Zverev a remporté ce dimanche le Masters de fin de saison pour la deuxième fois de sa carrière. Face à l'Allemand, le Russe Daniil Medvedev n'avait pas les armes (6-4, 6-4).

Déjà vainqueur de l'épreuve en 2018 à Londres, Alexander Zverev a remporté ce dimanche le Masters, tournoi de fin de saison qui réunit les huit meilleurs joueurs du circuit ATP. L'Allemand a dominé dans les grandes largeurs un Daniil Medvedev jamais en mesure de l'inquiéter (6-4, 6-4), pour s'attribuer son deuxième tournoi des maîtres, cette fois à Turin.

Cette victoire conclut une saison particulièrement prolifique pour l'Allemand de 24 ans, qui a remporté six titres cette année, dont celui de champion olympique à Tokyo cet été. Avec 59 victoires à son actif, il est le joueur qui remporté le plus de matches en 2021. "C'est vraiment spécial pour moi, je suis vraiment enchanté et très heureux. Il n'y a pas de meilleur manière de conclure la saison. Je suis impatient de demarrer la prochaine", a-t-il déclaré sur le court juste après son triomphe.

Une première depuis Agassi en 1990

En demi-finales, Zverev avait battu le N.1 mondial Novak Djokovic, en quête d'un sixième titre au Masters qui lui aurait permis d'égaler le record de Roger Federer. Et dimanche, c'est le numéro 2 mondial, récemment titré au Masters 1000 de Paris, qui a subi sa loi. C'est la première fois depuis 1990 et André Agassi qu'un vainqueur du Masters bat les deux premiers mondiaux pour s'imposer.

Impeccable au service (huit aces dont un sur la balle de match, 83% de points gagnés derrière son premier service), Zverev, qui s'était déjà imposé au Masters à Londres en 2018, a fait le break très rapidement dans les deux sets (3e jeu dans le premier et d'entrée dans le second) pour dominer un Medvedev un peu en panne de première balle (58% de premiers services).

Le Russe l'avait pourtant battu lors de leurs cinq dernières confrontations, avec notamment une victoire expéditive en demi-finale à Paris au début du mois (6-2, 6-2) et un succès encore cette semaine en phase de poules de ce Masters après un combat de 2h35 (6-3, 6-7, 7-6). Mais dimanche, dans cette finale qui rassemblait pour la première fois depuis 2005 deux joueurs de 25 ans ou moins, l'Allemand n'aura eu besoin que de 1h15 pour venir à bout du Russe. Les deux hommes sont désormais à égalité dans leurs confrontations (6 victoires chacun).

https://twitter.com/apobouchery Apolline Bouchery avec AFP Journaliste RMC Sport