RMC Sport

Vendée Globe: Alex Thomson montre l’étendue des dégâts sur son bateau

Le skipper britannique Alex Thomson (Hugo Boss) a dévoilé dans plusieurs vidéos ce qu’il a été obligé de réparer pendant deux jours avant de repartir ce lundi, sur le Vendée Globe.

Alex Thomson a mis ses problèmes d’avarie derrière lui, sur le Vendée Globe. Lui qui avait pris les commandes de la course pendant plus de six jours - jusqu'au problème structurel - a enfin pu reprendre le cours de son histoire lundi après presque quarante-huit heures d'immobilisation.

Son voilier a subi des "dommages structurels", "sur une poutre longitudinale à l'avant du bateau", l’obligeant à se mettre à l’arrêt pour entamer les réparations sur le bateau. Le skipper a procédé à une inspection complète du bateau, qu’il a partagé avec le monde extérieur grâce à plusieurs vidéos consultables sur son site internet, avant d'établir un plan d'action avec son équipe technique à terre et les architectes.

Duel entre Charlie Dalin et Thomas Ruyant

"Les architectes sont très confiants sur le fait que le bateau sera aussi fort s'il ne l’est pas davantage qu’avant”, expliquait-il dans l’une de ces vidéos, dans un discours teinté de cet optimisme dont il ne s’est pas départi malgré la malchance qui s’est abattue sur lui.

Le Britannique Alex Thomson avait été le premier à passer l'Équateur, le 18 novembre, après 9 jours et 23 heures de navigation. Au sein d’un groupe de tête au sein duquel il est parvenu à se maintenir, Hugo Boss n’est pas si loin de la tête de la course occupée par Charlie Dalin sur Apivia et Thomas Ruyant sur LinkedOut. A la barre de bateaux dernière génération, les deux hommes ne sont séparés que par 28 milles nautiques. 

dossier :

Vendée Globe

QM avec AFP