RMC Sport

Vendée Globe: tourné vers la prochaine édition, Beyou "rêve à d’autres victoires"

Dernier de la course après être revenu aux Sables-d’Olonne, Jérémie Beyou espère déjà pouvoir être de retour dans quatre ans pour défendre ses chances de victoire sur le Vendée Globe.

C’est la première fois qu’il s’exprimait depuis qu’il a quitté les Sables-d’Olonne pour la deuxième fois depuis le départ du Vendée Globe cette semaine, après une succession d’avaries qui l’avait obligé à faire demi-tour. Jérémie Beyou était l’invité de BFMTV ce dimanche matin, alors qu’il contourne actuellement l’archipel des Canaris et que "ça secoue pas mal" vers le Pot au Noir. Toujours très loin de la tête de course, le skippeur sur Charal pointe à plus de 2.000 du premier concurrent devant lui. 

Beyou: "Réussir à faire le deuil de ce Vendée Globe"

Le navigateur français a confié à quel point il avait été "difficile de faire demi-tour et de se remobiliser pour repartir dix jours après tout le monde". Je remercie tous les gens qui m’ont soutenu. L’équipe de Charal a abattu un boulot exceptionnel pour remettre le bateau en état", a-t-il salué. "Maintenant que je suis en mer, l’objectif est de continuer à progresser", a-t-il dit à notre antenne. Et de pousser le bateau dans ses retranchements, pour envisager la suite, l’objectif n’étant plus du tout le même qu’au départ ? 

"Cela parait dingue. Il faut déjà réussir à faire le deuil de ce Vendée Globe. Ce qu’on a dans la tête quand il faut abandonner ses rêves de victoire, c’est de rêver à d’autres victoires, à d’autres courses l’an prochain. Il y aura le Vendée Globe dans quatre ans sur lequel j'espère pouvoir être de retour et pouvoir de nouveau défendre mes chances."

dossier :

Vendée Globe

QM