RMC Sport

Mondiaux d’athlé : ce qu’il ne faut surtout pas rater

Justin Gatlin et Usain Bolt

Justin Gatlin et Usain Bolt - AFP

Les championnats du monde d’athlétisme débutent ce samedi à Pékin et se dérouleront jusqu’au dimanche 30 août. Si la France aura les yeux rivés sur Renaud Lavillenie, le duel Bolt-Gatlin sera aussi scruté. RMC Sport vous présente ce qu’il ne faut surtout pas rater (en heure française).

Le 100m masculin : Bolt contre Gatlin, acte 1

Il s’agit de l’épreuve reine. Depuis sept ans, Usain Bolt domine incontestablement la discipline. Mais après deux saisons quasi blanches, du fait de soucis physiques, l’incertitude plane sur sa domination. Justin Gatlin est revanchard. Après quatre saisons de suspension pour dopage, l’Américain n’a jamais couru aussi vite, il est même invaincu depuis août 2013. Usain Bolt n’a lui connu qu’un échec en finale. C’était à Daegu en 2011, sur un faux départ au 100m. La tension devrait donc être forte. Côté français, Jimmy Vicaut se présentera en outsider. Co-détenteur du record d'Europe (9’’86) depuis juillet, il tentera de se hisser parmi les cadors en finale. Une performance que Christophe Lemaître souhaite également réaliser, mais il n’arrive pas en grande forme sur cette distance, la faute à une blessure fin juin.

Finale le dimanche 23 août à 15h15

La perche masculine : le seul titre qui manque à Lavillenie

Ce sera l’athlète français à suivre durant ces championnats du monde. Renaud Lavillenie, sept fois champion d’Europe (dont quatre titres en salle), champion du monde en salle (2012) et champion olympique (2012), n’a jamais été champion du monde en plein air. Il vient à Pékin pour conquérir le seul titre qu’il lui manque. Recordman du monde du saut à la perche, avec un saut à 6,16m en février 2014 à Donetsk, le Clermontois sera l’une des grandes attractions de ces Mondiaux.

Finale le lundi 24 août à 13h05

Le 800m masculin : le défi de Rudisha

Le Kényan David Rudisha est le spécialiste du 800m, champion du monde (2011), champion olympique (2012). Il détient le record du monde de la discipline avec un chrono en 1’40’’91, réalisé lors de la finale des Jeux Olympiques de Londres en 2012. Absent lors des derniers championnats du monde à Moscou en 2013, il doit composer avec des blessures récurrentes depuis les JO de Londres. Mais le coureur de 26 ans revient en force et tentera de reconquérir son titre mondial. En son absence, personne ne s’est vraiment imposé. Le 800m devrait donc être l’une des courses les plus disputées.

Finale le mardi 25 août à 14h55

Le 400m féminin : Felix pour l’histoire

Alyson Félix est l’athlète féminine la plus titrée de l’histoire des championnats du monde. L’Américaine de 29 ans ne participera qu’à une épreuve individuelle, le 400m. La finale du 400m et les séries du 200m n’étant séparées que de 75 minutes, l’octuple médaillée d’or mondiale (quadruple médaillée d’or olympique) a choisi de se consacrer au 400m. Elle tentera de remporter l’or sur une quatrième épreuve différente, après ses sacres sur le 200, le 4x100 et le 4x400.

Finale du 400m femmes le jeudi 27 août à 14h40

Le 200m masculin : Bolt contre Gatlin, acte 2

Ce sera l’autre course importante chez les hommes. Usain Bolt sera là encore le grand favori, après deux titres olympiques (2008 et 2012) et trois titres mondiaux (2009, 2011, 2013). Un quatrième sacre mondial de suite serait une première dans l’histoire. Mais comme sur le 100m, Justin Gatlin sera la grande menace. L’Américain a couru en 19’’57 cette année, alors que le Jamaïcain n’a pas fait mieux que 20’’13. Côté français, Christophe Lemaître a fait de cette épreuve son objectif majeur et rêve d'une place sur le podium.

Finale le jeudi 27 août à 14h55

Le 110m haies : au rendez-vous des Français

Ils seront trois à vouloir se mêler à la lutte. Garfield Darien, Dimitri Bascou et Pascal Martinot-Lagarde : trois Bleus qui rêvent de décrocher une médaille. Si Pascal Martinot-Lagarde, 4e meilleur performeur de l’année, est présenté comme la meilleure chance tricolore, les deux autres seront également à surveiller, à l’image de Garfield Darien, récent champion de France. Le titre devrait se jouer sous les 13 secondes et le Cubain Orlando Ortega, l’Américain David Oliver et le Jamaïcain Omar McLeod seront les favoris pour la médaille d’or. Les Français auront donc fort à faire pour imiter Ladji Doucouré, sacré il y a dix ans.

Finale le vendredi 28 août à 15h20

Les relais : une spécialité française

Comme dans tous les sports individuels, les épreuves collectives sont toujours un événement. Les relais suscitent généralement un engouement exceptionnel. Si les Américains sont bien souvent les favoris, les Français ont souvent brillé dans cette épreuve. Spécificité française, la transmission du relais est toujours un moment stressant.

Samedi 29 août : finale du 4x100m féminin à 14h50, finale du 4x100m masculin à 15h10

Dimanche 30 août : finale du 4x400m féminin à 14h05, finale du 4x400m masculin à 14h25