RMC Sport

F1: Gasly sous la menace d'une course de suspension

Avant de disputer ce week-end le Grand Prix du Brésil, avant-dernière manche de la saison de Formule 1, Pierre Gasly se sait sous pression. Le Normand est sous la menace d'une course de suspension.

Il ne cache pas son inquiétude. Sous la menace d’une suspension de course, Pierre Gasly n’aborde pas le Grand Prix du Brésil dans les meilleures conditions ce week-end. En cause : les pénalités que le pilote AlphaTauri a accumulées depuis le GP d'Espagne en mai. Le Normand ne compte plus que deux points sur sa Super Licence de pilote de Formule 1. Problème, selon le règlement en vigueur, si un pilote accumule douze points de pénalité en douze mois, il est sanctionné d'une course de suspension.

Une situation que l'intéressé a jugé "très désagréable, assez délicate et, d'une certaine manière, un peu ridicule (...) après une saison où je ne pense pas vraiment avoir été si dangereux que ça". "Ce serait une sanction sévère. Je veux terminer la saison de la meilleure façon possible avec AlphaTauri. Et je veux faire toutes les courses en 2023, avoir la chance de performer pour Alpine", a-t-il commenté avant le Grand Prix du Brésil, avant-dernière manche de la saison de Formule 1.

Il veut un changement de règlement

"Evidemment, il y a un gros enjeu parce que personne ne sait ce qui va se passer en 2023, je pourrais me retrouver dans une voiture incroyable en me battant pour le championnat par exemple. Je ne peux pas prendre le risque de perdre tous mes espoirs. C'est donc une situation très délicate. J'en ai beaucoup discuté avec la FIA pour essayer de trouver des solutions car la façon dont le règlement est écrit en ce moment, c'est assez strict pour les pilotes avec des sanctions assez sévères, même si ce n'est pas toujours lié à une conduite dangereuse", a-t-il expliqué lors d'un point presse.

Gasly sait qu’il va devoir attendre le mois de mai pour récupérer ses premiers points perdus et qu’il devra limiter d’ici là les risques pour ne pas plomber sa future nouvelle équipe Alpine. Sanctionné notamment pour un excès de vitesse sous drapeau rouge au Japon, une collision avec Sebastian Vettel en Autriche et pour avoir forcé Lance Stroll à sortir de la piste au Mexique, Gasly peut compter sur le soutien de nombreux pilotes.

"Je suis d’accord avec Pierre. J’espère qu’il y aura des changements dans le règlement. Il faut faire quelque chose", a notamment déclaré Alex Albon (Williams). Même discours du côté de George Russell (Mercedes) : "Personnellement, je ne considère pas Pierre comme un conducteur imprudent ou dangereux. J’espère qu’il n’aura pas de suspension de course. Il ne le mérite pas."

RR