RMC Sport

F1, GP de Turquie: la pole surprise pour Stroll, Hamilton seulement 6e

Le Canadien Lance Stroll (Racing Point), 22 ans, a surpris en décrochant sa première pole position en Formule 1 sur une piste mouillée au Grand Prix de Turquie ce samedi, sur le circuit d'Istanbul Park.

Le Canadien Lance Stroll (Racing Point, 22 ans) a créé la surprise en décrochant ce samedi la première pole position de sa carrière en Formule 1, sur la piste détrempée du circuit d’Istanbul Park du Grand Prix de Turquie. Il est le premier Canadien à réaliser cet exploit depuis Jacques Villeneuve, en 1997. "J’ai du mal à mettre des mots sur ce que je ressens maintenant, a-t-il commenté. C’est un choc, je ne m’y attendais pas."

Sur la grille de départ dimanche, Lance Stroll va devancer le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull), très déçu, forcément, tant il aura dominé cette séance de qualifications. Verstappen aurait très certainement décroché la pole sans un choix stratégique très douteux de son écurie, qui a souhaité modifier le train de pneumatique sur la fin, alors que le pilote néerlandais réalisait un tour monstrueux.

Mercedes à la peine

"J’étais beaucoup plus à l'aise avec les maxi pluies. Sur l’instant, là tout de suite, je suis déçu. Il reste la course où on peut faire de bonnes choses, mais quand vous êtes devant la plupart du temps et que vous terminez deuxième, c’est difficile à accepter", a-t-il commenté. Verstappen partira devant une autre Racing Point, celle de Sergio Perez. Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes), qui a une première occasion d’égaler le record de sept titres mondiaux de l’Allemand Michael Schumacher, est sixième.

Son dernier rival et coéquipier finlandais Valtteri Bottas, a fait moins bien, confirmant les difficultés de Mercedes ce week-end. Il sera neuvième sur la grille de départ dimanche. Après des essais libres 3 qui s'étaient transformés en séance glissade, on a assisté à la même chose lorsque la pluie a repris de plus belle, interrompant les qualifications pendant 45 minutes. On a même cru un temps que le Français Esteban Ocon allait succéder à Jean Alesi, dernier pilote du cru à avoir signé une pole position en Formule 1. C'était en 1997, une belle année décidément.

Le Français, excellent dans ces conditions dantesques, avait alors signé le meilleur temps. Mais la pluie a cessé, la piste s'est peu à peu asséchée, donnant lieu en Q2, et surtout en Q3, à une pluie d'améliorations. De ce chaos, Verstappen pensait être le seul à pouvoir émerger, mais c'est bien Lance Stroll, décrié depuis son arrivée en Formule 1 qui partira dimanche en pole position.

Un temps sous enquête de la part des commissaires de course, soupçonné de ne avoir respecté les drapeaux jaunes lui intimant de ralentir en fin de séance, il a été blanchi.

dossier :

Lewis Hamilton

QM