RMC Sport

F1: Hamilton réclame "des actions" contre le racisme

Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes), qui a survolé le Grand Prix de Styrie dimanche, est revenu sur le moment qui a vu les pilotes poser un genou à terre, comme le week-end dernier. Une image forte, primordiale selon le Britannique.

Les pilotes de Formule 1, qui avaient mis le genou à terre contre le racisme avant le Grand Prix d'Autriche dimanche dernier, ont reproduit leur geste sur la grille de départ du Grand Prix de Styrie ce dimanche, sur le même circuit. Et visiblement à l’initiative de Lewis Hamilton (Mercedes), très engagé. 

"On en a discuté pendant le briefing des pilotes, a-t-il confié après la course, qui l’a vu triompher pour la 85e fois de sa carrière. La question était combien de temps le faire, si une fois était suffisante. J'ai dû les encourager et leur rappeler que le racisme ne va pas s'arrêter demain et que les gens qui en sont victimes n'ont pas le temps de s'arrêter pour protester."

"Ce sont de belles images mais il faut des actions"

Autour du Britannique, fer de lance de ce mouvement, la majorité du plateau s'est regroupée en ordre dispersé pour soit s'agenouiller soit baisser la tête en signe de recueillement, à l'instar du Monégasque Charles Leclerc (Ferrari) ou du Russe Daniil Kvyat (AlphaTauri), avant le traditionnel hymne précédant le départ de la course. 

"Je ne sais pas vraiment ce qu'on peut faire à partir de maintenant (...) mais je pense qu'il faut en parler en tant que sport, a poursuivi Hamilton. Parce que ce sont de belles images mais il faut des actions (...) La Formule 1, la Fédération internationale de l'automobile et les pilotes doivent s'en emparer car nos voix sont entendues (...) Pour moi, je pense que c'est un combat qui durera toute la vie."

QM avec AFP