RMC Sport

F1 : le lapsus amusant d'Ocon sur le GP de Turquie

Interrogé sur l’annulation du Grand Prix du Canada et la mise en place du Grand Prix de Turquie, Esteban Ocon nous a gratifié d'un petit lapsus au micro de Canal+ au moment de confier sa joie de revenir sur le circuit d'Istanbul.

Auteur d'un début de saison en demi-teinte, n'ayant récolté que deux points lors des deux premiers rendez-vous de la saison 2021 de Formule 1, à Bahrein puis à Imola, Esteban Ocon compte bien se racheter au Portugal, sur le circuit de Portimao.

Interrogé par Canal+ sur l’annulation du Grand Prix du Canada et la mise en place du Grand Prix de Turquie, le pilote français d'Alpine nous a gratifié d'un lapsus assez amusant au moment de confier son plaisir de revenir en Turquie cette saison.

"La Turquie, c'est un circuit que j'ai adoré l'année dernière. Je pense qu'avec un peu plus de sexe (au lieu de sec, ndlr), ça va vraiment être sympa".

"On a plus de mal à performer"

Dans des propos recueillis par l'AFP en zone mixte, le pilote d'Alpine a aussi dressé un bilan de son début de saison, revenant sur les difficultés qu'il rencontre jusqu'à présent.

"C'est plein de petits détails qui, en F1, font la différence et on a déjà vu ce que c'était, dans plein de départements différents, que ce soit l'aéro, le moteur, la boîte de vitesses. C'est plein de petites choses qui n'ont pas encore été optimisées cette année. On n'est pas en train de plafonner, on est en train de progresser, mais c'est clair qu'on arrive avec une auto qui sur le papier est moins performante que l'an dernier."

"Tout le monde a perdu de la performance, mais nous un peu plus, donc on a plus à regagner. (...) On a plus de mal à performer parce qu'on est un peu moins rapide que l'an dernier mais, de l'intérieur avec l'équipe, on travaille beaucoup mieux que l'an dernier. A Imola (lors de la manche précédente, ndlr), on a peut-être exploité la voiture à 99%, presque 100%, et c'est quelque chose qu'on n'a pas vraiment fait l'année dernière. Il y avait toujours un peu de marge."

LD