RMC Sport

F1 : le nouveau format de qualifications de retour à Bahreïn

-

- - AFP

Malgré la polémique née lors du Grand Prix d’Australie le week-end dernier, le premier de la saison de F1, le nouveau format de qualifications sera maintenu pour la prochaine course, à Bahreïn les 2 et 3 avril.

Un public médusé de voir les pilotes de F1 ne pas tourner durant les dernières minutes, des voitures éliminées alors même qu’elles réalisaient leur tour rapide, un quadruple champion du monde (Vettel) jugeant que c’était "de la merde"... Le nouveau format des qualifications a fait grand bruit le week-end dernier au Grand Prix d’Australie, tournant au fiasco. Il sera pourtant de retour à Bahreïn, le week-end du 2 et 3 avril, d’après les déclarations de Bernie Ecclestone à Reuters.

Pas d’unanimité

Les écuries et leurs pilotes réclamaient pourtant à cor et à cri un retour au format de l’an passé, en trois sessions et avec des éliminations à la fin de chaque session. Ou au moins un changement de la Q3 seulement. Il n’en sera rien, faute d’unanimité ce jeudi lors de la réunion de la commission F1 pour entériner la décision. « Le résultat est que, à mon avis, ça va rester comme ça, a indiqué Ecclestone, le grand argentier de la F1. Après Bahreïn, nous analyserons ça. »

Les pilotes continueront donc à être éliminés au fur et à mesure. Toutes les 90 secondes, le plus lent sera sorti, jusqu’au drapeau à damier. Quitte à ce que la stratégie prenne de nouveau le pas sur le sportif et que les spectateurs, qui ont payé leurs billets à prix d’or, repartent déçus. Les discussions devraient reprendre après ce deuxième Grand Prix de la saison, en fonction de la réussite ou du nouvel échec de ce modèle.

A.Bo