RMC Sport

F1: les organisateurs du GP de France travailleraient déjà sur un retour en 2024

Alors qu’il n’y aura pas de Grand Prix de France en 2023, les organisateurs travailleraient sur un retour en 2024, selon les informations de Canal+. La course pourrait se tenir ailleurs que sur le traditionnel circuit Paul-Ricard du Castellet.

"Tout est fait pour le GP de France retrouve sa date au calendrier, si possible dès 2024". Les organisateurs du Grand Prix de France veulent rapidement s’inscrire de nouveau dans le calendrier de la Formule 1. Au lendemain de l’annonce de la suppression de la course pour 2023, ils travailleraient déjà pour un retour l’année suivante, selon les informations de Canal+. Reste à savoir s’il s’agira d’un véritable come-back ou d’une simple alternance.

"Les différentes parties prenantes sont déjà au travail pour 2024", annonce la chaîne cryptée par la voix de son commentateur Julien Fébreau en marge de la deuxième d’essais libres au GP de Belgique. L’organisation du Grand Prix de France étudierait cette piste avec Liberty Media, le propriétaire de la F1.

Le Castellet écarté?

La course pourrait se tenir ailleurs que sur le circuit du Castellet, ce qui est le cas depuis le retour du Grand Prix en 2018, mais plutôt "quelque part en France, peut-être dans une zone géographique proche du circuit Paul-Ricard", annonce Fébreau. La ville de Nice, située dans la région du Castellet, avait été évoquée ces derniers mois pour accueillir un Grand Prix dans ses rues. Une information venue du directeur général exécutif de la F1 Stefano Domenicali finalement démentie par le maire de Nice Christian Estrosi, qui se bat pour que la course continue de se disputer sur le circuit Paul-Ricard. À condition d'abord qu'elle revienne rapidement au calendrier.

JAu