RMC Sport

F1: Vettel n’a "jamais aimé Alonso"

Vettel et Alonso/AFP

Vettel et Alonso/AFP - Vettel et Alonso/AFP

Après la victoire de Lewis Hamilton au Grand Prix de Hongrie, les pilotes du podium ont été interrogés sur un éventuel retour en F1 de Fernando Alonso. Une nouvelle qui n'enchante visiblement pas le pilote allemand Sebastian Vettel.

Le Grand Prix de Hongrie n’a pas réservé son spectacle qu'au circuit. Alors qu'au volant, il a offert la victoire à Lewis Hamilton après une magnifique lutte avec Max Verstappen, il a aussi été animé en conférence de presse. Réunis avec Sebastian Vettel, qui complète le podium, les deux premiers ont été amenés à réagir à un tweet de Fernando Alonso. Toujours attentif au Championnat de Formule 1, le double champion du monde (2005 et 2006) a félicité et remercié le duo pour "le show". Alors qu’un retour de l’Espagnol de 38 ans au volant d'une F1 est évoqué avec insistance, les trois pilotes ont été interrogés à ce sujet.

"Il pourrait être ton père"

"Ce sera toujours un grand pilote, bienvenu en F1 pour lutter avec nous", a d’abord réagi l'Anglais, quintuple champion du monde. Le benjamin de la conférence de presse, Max Verstappen, âgé 21 ans, a lui reconnu n’avoir jamais affronté l’Espagnol... qui pourrait être "un très bon coéquipier" selon Hamilton. L'Allemand Sebastian Vettel, jusque-là silencieux et d’humeur badine a déclaré qu'Alonso pourrait surtout "être le père" du Néerlandais, s’en suivant des plaisanteries sur l’âge du trio.

"Je crois que je ne l'ai jamais aimé"

Relancé sur un retour possible d’Alonso, Vettel a alors donné son avis sur son ancien adversaire, sans langue de bois. "Je ne sais pas pourquoi, mais je crois que je ne l'ai jamais aimé. Je le respecte pour ce qu’il a accompli et tout ce qu’il fera dans le futur, mais son retour m’intéresse peu, a poursuivi l’Allemand. En tout cas, il doit s’ennuyer s’il a le temps de tweeter".

Des envies de retour changeantes

Vainqueur pour la deuxième fois d’affilée des 24 Heures du Mans, avec Toyota, Fernando Alonso a dû apprécier. Au mois de juin, le pilote espagnol n’écartait pas l’idée d’un retour dans le paddock, à condition qu’elle vienne "d’une équipe compétitive". Evoqué avec insistance ces dernières semaines pour remplacer notamment le Français Pierre Gasly chez Red Bull, le double champion du monde est récemment revenu sur ses propos et a refermé la porte à ce retour... Pour le moment.

dossier :

Lewis Hamilton

K.F.