RMC Sport

GP de Chine : Hamilton et Mercedes écœurent la concurrence

GP de Chine : La joie de Nico Rosberg et Lewis Hamilton

GP de Chine : La joie de Nico Rosberg et Lewis Hamilton - -

Souverain durant les 56 tours du Grand Prix de Chine, Lewis Hamilton a remporté sa troisième course d’affilée devant son équipier Nico Rosberg, confirmant la suprématie des Mercedes. Fernando Alonso (Ferrari) complète le podium.

Hamilton et Mercedes intouchables

Et de trois pour Lewis Hamilton. Après la Malaisie et Bahreïn, le Britannique a une nouvelle fois survolé les débats pour remporter en Chine son troisième Grand Prix consécutif. Une victoire qui n’a jamais semblé pouvoir lui échapper. Parti en pole position, le pilote Mercedes a fait seul la course en tête durant les 56 tours du circuit international de Shanghai. Vainqueur avec 18 secondes d’avance sur son équipier Nico Rosberg, le champion du monde 2008 signe le 25e succès de sa carrière et revient à seulement cinq points de l’Allemand. Toujours en tête du championnat du monde des pilotes, ce dernier regrettera son très mauvais départ, marqué notamment par un accrochage avec Felipe Massa. « C’est la seule chose qui s’est passée de mal dans cette course », note le vainqueur du Grand Prix d’ouverture en Australie. Malgré ce léger accroc, il s’agit d’un nouveau coup double pour les « Flèches d’argent. » Avec un troisième doublé de rang, Mercedes, qui s’est adjugé les quatre premiers Grands Prix de 2014, s’affirme comme l’écurie intouchable de cette saison.

Alonso, le sourire de Ferrari

Moins d’une semaine après la nomination de son nouveau patron, Marco Mattiacci, Ferrari a retrouvé un peu le sourire ce dimanche à Shanghai. Pas grâce à Kimi Räikkönnen, seulement huitième, mais avec Fernando Alonso, troisième à 25 secondes de Lewis Hamilton. Le coriace espagnol a même résisté en fin de course à la Red Bull de l’Australien Daniel Ricciardo. « C’était un bon week-end, commente le double champion du monde (2005, 2006). La voiture a progressé par rapport aux courses précédentes. C’est une surprise d’être sur le podium. Il n’y a pas eu de réaction négative de la voiture. Elle a bien résisté. » Ferrari grimpe de la cinquième à la quatrième place au classement des constructeurs.

Encore raté pour Grosjean mais...

Malgré des essais très encourageants et une présence sur la 10e place de la grille de départ, la Lotus de Romain Grosjean n’a pas fini la course. Contraint à l’abandon au 28e tour après un problème de boîte de vitesses, le pilote français est toujours en quête de ses premiers points cette saison. Pourtant, malgré ce nouvel échec, Grosjean était loin d’être abattu dans le paddock : « On aurait aimé marquer des points mais la mécanique en a décidé autrement. Cela fait partie du sport automobile. Juste après la course, on est forcément déçu mais si on prend en compte l’ensemble du week-end et de ce qu’on a fait, on peut voir 90% de positif. Il y a eu des progrès. » Toujours côté tricolore, Jean-Eric Vergne (Toro Rosso) a terminé en 12e position alors que Jules Bianchi, d’abord 18e, a gagné une place suite à un événement cocasse. Le drapeau à damiers a été agité un tour trop tôt. Du coup, le classement final a été établi à l’issue du 54e tour. 

dossier :

Lewis Hamilton

AB avec AA