RMC Sport

GP de Singapour : Vettel impérial, Hamilton malheureux

Sebastian Vettel

Sebastian Vettel - AFP

Parti en pole, Sebastian Vettel (Ferrari) n’a pas tremblé pour s’imposer ce dimanche sur le circuit urbain de Singapour devant Daniel Ricciardo (Red Bull) et Kimi Räikkönen (Ferrari). Sa troisième victoire de la saison, sa 42e en carrière. Contraint à son premier abandon de la saison sur problème technique, Lewis Hamilton (Mercedes) est le grand perdant du week-end.

Vettel, la 42e rugissante

Il a maîtrisé les débats sans trembler. Pole position (sa première depuis deux ans), meilleur tour en course et leader de bout en bout malgré les deux interventions de la voiture de sécurité. La totale. Vainqueur pour la troisième fois de la saison après la Malaisie et la Hongrie, son quatrième succès à Singapour, Sebastian Vettel monte sur la plus haute marche du podium pour la 42e fois en carrière. Une de plus qu’un certain Ayrton Senna. De quoi grimper seul au troisième rang du classement du genre derrière Michael Schumacher (91) et Alain Prost (51). Au-delà de la marque historique, le pilote Ferrari – l’écurie italienne réalise son premier double podium depuis 46 courses avec la troisième place de Kimi Räikkönen – réalise surtout un sacré rapproché au classement.

Toujours troisième du championnat, l’Allemand ne compte plus que 49 points de retard sur Lewis Hamilton, le leader, grand malheureux du week-end à Singapour. Moins de deux victoires. Suffisant pour rêver à un cinquième titre mondial après les quatre obtenus avec Red Bull ? L’intéressé laisse la porte ouverte au miracle. « On doit s’occuper de nous et attaquer au maximum, a commenté Vettel sur le podium. On garde une petite chance. Nous pouvons peut-être rendre l’impossible possible. On va essayer en tout cas. »

Hamilton, premier abandon

Un week-end sans victoire Mercedes est une chose rare en Formule 1 cette saison. Cette fois, et pour la deuxième fois en quatre courses après la Hongrie, l’écurie allemande se retrouve carrément éjectée du podium ! Le grand malheureux du jour se nomme Lewis Hamilton. Un temps quatrième, le leader du championnat a été contraint à l’abandon peu après la mi-course en raison d’un problème technique sur sa pédale d’accélération. Pour la première fois de la saison, le Britannique repart d’un week-end de Grand Prix sans le moindre point. Quatrième à l’arrivée, son coéquipier Nico Rosberg revient à 41 longueurs au championnat. Et Vettel à 49. Des marges encore suffisantes pour ne pas trop inquiéter Lewis. Mais avec encore six courses au programme, le champion du monde en titre ne pourra pas se permettre de multiplier les zéros.

Quand un spectateur entre sur la piste…

Scène surréaliste dans la nuit de Singapour. Quelques minutes après la mi-course, au 37e tour, et alors que la voiture de sécurité a déjà effectué un premier passage plus tôt, un spectateur portant un t-shirt foncé entre sur une ligne droite du circuit urbain alors que les monoplaces sont en train d’y rouler à fond ! L’air hébété, cet intrus a ensuite marché quelques secondes sur le côté gauche de la piste, dans le sens opposé à celui des voitures, avant de quitter la scène sans le moindre geste. Prudents, les commissaires préféraient alors faire une nouvelle fois sortir la safety car pour ramener le calme sur le tracé. Reste à savoir comment ce spectateur a pu franchir les rails de sécurité qui entoure le tracé singapourien.

dossier :

Lewis Hamilton