RMC Sport

GP du Brésil: Hamilton fond sur Verstappen au terme d’un scénario de légende

Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) est remonté de la 10e place sur la grille pour remporter le Grand Prix du Brésil de Formule 1 ce dimanche et réduire son retard au championnat sur Max Verstappen (Red Bull).

Du déclassement sur la ligne à la disqualification sur la course sprint, Lewis Hamilton a survécu à tous les vents contraires qui se dressaient sur sa route ce week-end. Le septuple champion du monde l’a emporté au Brésil devant son grand rival, décrochant ainsi le 101e succès de sa carrière en Formule 1. Max Verstappen conserve néanmoins la tête du championnat du monde, à trois Grand Prix du terme de la saison.

Le suspense reste donc entier, et l’explication entre les deux hommes reprendra de plus belle dès le week-end prochain au Qatar. Si la monoplace de Lewis Hamilton conserve ce niveau de performance moteur, Red Bull a de quoi être inquiet, même si d’un circuit à l’autre, on l’a déjà observé, l’avantage bascule.

Verstappen: "On a limité les dégâts"

Parti depuis la 10e place, Lewis Hamilton a connu un départ foudroyant, tellement rapide qu’il était déjà remonté à la troisième place après seulement cinq tours. Seul Sergio Pérez parvenait à se dresser en dernier rempart pour protéger son leader. Malheureusement pour les Red Bull, les circonstances de course ont une fois de plus dicté le tempo et les stratégies, les multiples apparitions de la safety car - ou virtual safety car - ayant obligé les pilotes à ralentir.

Nous n’étions pas encore à mi-course, loin de là, quand Hamilton dépassait Sergio Pérez en deux temps, déclenchant les applaudissements du public brésilien. La grosse explication pouvait alors débuter entre Hamilton et Verstappen, leader après avoir pris le meilleur sur le poleman Bottas au départ, dès le 19e tour. Le Néerlandais a d’abord calqué sa stratégie sur celle de Mercedes avant de prendre l’initiative et de s’arrêter une seconde fois au 41e tour.

14 points d'avance pour Verstappen

Pas convaincu par le choix de pneumatiques de son écurie, lui qui repartait en gommes blanches, qui plus est derrière Verstappen, Lewis Hamilton constatait comme tout le monde que ça ne l’empêchait pas de rivaliser. Puis de prendre le meilleur sur le Néerlandais à la régulière, en piste, au 59e tour, à l’issue de sa troisième tentative et d'une lutte de très haute volée, marquée par la superbe défense de Verstappen au 55e tour, alors qu'Hamilton se faisait de plus en plus pressant.

Mais Verstappen ne faisait alors que retarder l'échéance: "On a tout essayé aujourd’hui, a-t-il déclaré. C’était une belle bataille. Il nous manquait un peu de rythme. On a tout donné aujourd’hui, c’était très plaisant, mais on a limité les dégâts face à Mercedes, c’était un peu difficile pour nous aujourd'hui." Le Néerlandais, deuxième, a désormais 14 points d'avance, contre 21 au terme de la course sprint de la veille. Le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes) complète le podium.

"J’ai eu un soutien incroyable ce week-end, je n’avais pas connu cela depuis Silverstone devant mon public, a régi Hamilton. Il a fallu rester humble, je suis si reconnaissant. L’équipe a fait un travail incroyable, Valtteri a fait un travail incroyable. J’ai attaqué au maximum, c’est l’un des week-ends les plus durs que j’ai connus. Cette course elle est pour mon père. en arrivant ici jamais je n’aurais imaginé diminuer l’écart. tout était contre nous. La manière dont on a géré ce week-end doit être une inspiration."

QM