RMC Sport

GP du Japon: Mercedes va mieux, Kvyat se fait peur

-

- - AFP

Les Mercedes ont repris du poil de la bête à Suzuka. Sous drapeau rouge, Nico Rosberg s’est offert la pole position du Grand Prix du Japon, devant son coéquipier Lewis Hamilton. Romain Grosjean s’élancera lui en huitième position, dimanche (7h, heure française).

Les Mercedes reprennent les commandes

Une semaine après un séjour à Singapour bien délicat, les Flèches d’Argent ont retrouvé des couleurs. Nico Rosberg (4e le week-end dernier) a décroché la pole position, devant son coéquipier, le leader du championnat du monde, Lewis Hamilton (abandon à Singapour), pour seulement 76 millièmes. Le Britannique, maladroit lors de sa première tentative, n’a jamais pu se rattraper, à cause d’un drapeau rouge final, consécutif à l’accident de Danill Kvyat (Red Bull).

Williams et Ferrari à l’affût

Comme souvent, Williams et Ferrari s’écharpent derrière pour récupérer les miettes. Et ce samedi, les Williams ont récupéré les plus grosses. A l’aise sur le tracé nippon, le Finlandais Bottas s’élancera dimanche en 3e position, aux côtés de Sebastian Vettel, vainqueur la semaine dernière à Singapour. Derrière, Felipe Massa devancera la monoplace au cheval cabré de Kimi Raikkonen.

Grosjean dans le grand 8

Romain Grosjean (Lotus) pourrait être annoncé dès mardi dans la nouvelle écurie Haas. De quoi donner des ailes au Français, qui a signé une jolie 8e place sur le circuit de Suzuka, une semaine après sa 13e place à Singapour. Son coéquipier Pastor Maldonado a dû se contenter de la 13e position.

La frayeur Kvyat

Tout ce beau monde a failli avoir d’autres soucis en tête que la grille de départ de dimanche. Dans les dernières secondes des qualifications, Daniil Kvyat embrasse la pelouse, vrille, puis heurte violemment le mur. De quoi frissonner, un an après l’accident fatal à Jules Bianchi sur ce même circuit. Les mécaniciens Red Bul Bull auront du travail sur le bolide du Russe, qui pourrait bien partir des stands ce dimanche.

dossier :

Lewis Hamilton

la rédaction