RMC Sport

Hamilton s'excuse après des commentaires déplacés sur son neveu

Lewis Hamilton a créé la polémique en publiant une vidéo sur Instagram, dans laquelle il critique le fait que son neveu se déguise en princesse pour Noël. Le champion du monde de F1 a présenté ses excuses pour ses "propos inappropriés".

Le champion britannique de Formule 1 Lewis Hamilton a présenté ses excuses mardi, pour avoir fustigé son neveu déguisé à Noël d'une robe de princesse, regrettant son énervement et son "erreur de jugement". Le quadruple champion du monde avait partagé une vidéo avec ses 5,7 millions d'abonnés de son compte Instagram, montrant son neveu habillé d'une robe bleue et rose et agitant une baguette magique avec un cœur en peluche.

A lire aussi >> F1: Les "grid girls" bientôt hors circuit?

"Je suis très triste, maintenant. Regardez mon neveu", écrivait-il. Il demande ensuite au gamin: "Pourquoi portes-tu une robe de princesse ? C'est que tu as eu pour Noël ?" Quand son neveu lui répond oui, Hamilton lui demande: "Pourquoi est-ce que tu as demandé une robe de princesse pour Noël ?", avant de s'écrier: "Les garçons ne portent pas de robe de princesse!", le petit garçon se couvrant les oreilles de ses mains. Mais devant les réactions d'internautes, Hamilton, 32 ans, a fait marche arrière.

"Ça n'est vraiment acceptable pour personne de marginaliser quelqu'un"

"Hier, je jouais avec mon neveu et j'ai réalisé que mes propos étaient inappropriés, donc je les ai effacés. Je n'avais pas l'intention de faire du mal ni de blesser quiconque. J'aime que mon neveu se sente libre de s'exprimer", a-t-il écrit sur son compte Twitter. "Mes plus sincères excuses pour mon comportement, car je réalise que ça n'est vraiment acceptable pour personne de marginaliser quelqu'un, peu importe d'où vous venez, a-t-il ajouté. J'ai toujours soutenu chaque personne vivant sa vie exactement comme elle l'entend, et j'espère que je peux être pardonné pour cette erreur de jugement".

A lire aussi >> Montréal arrête la Formule E, un "fiasco financier"

dossier :

Lewis Hamilton

la rédaction avec AFP