RMC Sport

Lewis Hamilton dénonce le manque de soutien de la F1 contre le racisme

Lewis Hamilton, sextuple champion du monde de Formule 1, a regretté le manque de réactions dans son sport après la mort de George Floyd, un homme noir, après l'intervention de policiers blancs.

Lewis Hamilton n'a pas supporté le silence de sa corporation. Alors que de nombreuses personnalités du sport mondial ont dénoncé la mort de George Floyd, un homme noir, lors de son arrestation par des policiers blancs à Minneapolis, le sextuple champion du monde de Formule 1 a dénoncé l'attentisme de ses pairs dans des messages publiés sur Instagram.

-
- © -
-
- © -

"Je vois ceux d'entre vous garder le silence, certains d'entre vous les plus grandes stars et pourtant vous restez au milieu de l'injustice, a écrit le pilote britannique. Pas un signe de personne dans mon industrie qui est bien sûr un sport dominé par les blancs. Je suis l'une des seules personnes de couleur là-bas et pourtant je suis seul. J'aurais pensé maintenant que vous verriez pourquoi cela se produit et que vous alliez en parler, mais vous ne pouvez pas vous tenir à nos côtés. Sache juste que je sais qui tu es et je te vois."

"Je ne cautionne pas les pillages et les incendies de bâtiments, mais je suis avec ceux qui protestent pacifiquement. Il ne peut y avoir de paix tant que nos soi-disant dirigeants ne changeront pas. Ce n'est pas seulement l'Amérique, c'est le Royaume-Uni, c'est l'Espagne, c'est l'Italie et partout.

"La façon dont les minorités sont traitées doit changer, la façon dont vous éduquez ceux de votre pays aux inégalités, au racisme, aux classes et au fait que nous sommes tous nés de la même manière! Nous ne sommes pas nés avec le racisme et la haine dans nos cœurs, il est enseigné par ceux que nous admirons."

Un coup de gueule entendu par Charles Leclerc. Dans la nuit, le jeune pilote Ferrari est sorti du mutisme pour publier trois messages, condamnant le racisme et regrettant la mort de George Floyd dans ces conditions. "Pour être tout à fait honnête, je me sentais pas à ma place et mal à l'aise de partager mes réflexions sur les médias sociaux sur toute la situation et c'est pourquoi je ne me suis pas exprimé plus tôt qu'aujourd'hui. Et j'avais complètement tort. J'ai encore du mal à trouver les mots pour décrire l'atrocité de certaines vidéos que j'ai vues sur Internet. Le racisme doit être combattu par des actions, pas par le silence. Veuillez participer activement, engager et encourager les autres à sensibiliser. Il est de notre responsabilité de dénoncer l'injustice. Ne te tais pas. Je soutiens #BlackLivesMatters."

dossier :

Lewis Hamilton

NC