RMC Sport

Basket: pour Ibaka, Embiid va "beaucoup aider" l'équipe de France

Tout juste naturalisé français, Joel Embiid a reçu le soutien de Serge Ibaka, le joueur de Milwaukee, lui-même naturalisé espagnol après être né en République du Congo. Même si ce dernier, comme il le rappelle, avait une vraie histoire avec l'Espagne.

Quelques semaines après l'officialisation de la naturalisation de Joel Embiid, qui lui permet de postuler pour une place en équipe de France de basket, Serge Ibaka a apporté son soutien au pivot de Philadelphie. "Chacun a sa façon de voir les choses. Moi, j'ai vécu en Espagne, je parle bien espagnol, explique le joueur des Milwaukee Bucks au micro de BFM Nice. Pour moi, je trouve ça normal. De ce côté-là, je n'ai pas trop de choses à dire. (Sur son cas personnel) Ce n'était pas 100% naturel mais j'ai vécu là-bas (en Espagne), j'ai commencé à jouer au basket, j'ai appris les fondamentaux là-bas."

Absent à l'Euro mais dans toutes les têtes

S'il ne sera pas présent à l'Euro en raison d'une blessure à la main, son nom est dans toutes les têtes. Serge Ibaka, qui connaît bien Joel Embiid pour l'affronter chaque année en NBA, est certain que le pivot des Sixers s'adaptera au collectif tricolore. Même si un grand joueur ne donne pas forcément de trophées. "Il est très fort, mais pour gagner, on demande toute une équipe. Le basket est un sport d'équipe mais il va beaucoup aider, c'est l'un des meilleurs joueurs de la ligue", souligne l'Espagnol de 32 ans.

Actuellement réunis pour préparer l'Euro (1er-18 septembre), les Bleus se sont exprimés sur une éventuelle venue de Joel Embiid en sélection. "Vu que ce n’est pas d’actualité, on n'y pense pas. Il n'est pas dans le groupe, il n'est pas appelé. On en parlera quand l’heure viendra. Peut-être pour la Coupe du monde, a balayé Evan Fournier face aux médias. C’est quelque chose qui est compliqué car il y a tellement de facteurs et d’éléments pour dire contre ou pour. Quand ce sera l’heure, on se parlera tous et on prendra une décision. Joël a une très bonne démarche pour l’instant. On verra comment ça va se passer."

Rudy Gobert, qui pourrait être associé à l’intérieur des Sixers pour former une raquette de rêve, a joué de son côté la carte de la diplomatie. "C’est un joueur incroyable. Après il y a plein de choses auxquelles on doit réfléchir. Joël, c’est un joueur unique et nous on a une équipe qui est déjà bien soudée. Un groupe qui vit bien ensemble. Il faut voir comment cela pourrait fonctionner pour le groupe." Si la décision de sélectionner Embiid ne se fera bien évidemment pas sans la validation des cadres de l’équipe de France, ce sera, in fine, au staff des vice-champions olympiques de trancher.

AS, avec BFM Nice