RMC Sport

Coupe du monde: Fournier explique pourquoi il a mis la médaille dans sa chaussette

S'il a décroché ce dimanche matin avec les Bleus la médaille de bronze à la Coupe du monde de basket, l'arrière Evan Fournier n'a toutefois pas voulu célébrer cette performance avec ses équipiers. Sur Twitter, le joueur d'Orlando a justifié son comportement, rappelant qu'il ne visait rien d'autre que l'or.

La scène a surpris de nombreux téléspectateurs, ce dimanche matin. Alors que les joueurs de l'équipe de France de basket ont gaiement célébré depuis la Chine leur troisième place au Mondial, après la victoire contre l'Australie (67-59), l'arrière des Bleus Evan Fournier est lui apparu très déçu au moment de la remise des médailles, décidant même de glisser sa breloque dans sa chaussette.

Toujours pas remis de la défaite en demie contre l'Argentine (80-66), il n'avait pas non plus caché son spleen au moment de commenter devant la presse la performance tricolore. "C’est dur, parce qu’on est venus avec une ambition, lâchait-il. Ce match-là on le gagne parce qu’on mérite de faire quelque chose. Mais voilà, cette défaite (contre l'Albiceleste), j’y penserai toute ma carrière, c’est sûr."

"Je ne suis pas heureux de cette troisième place mais je suis fier"

Quelques heures sont passées. Et le joueur du Orlando Magic est sorti de son silence sur les réseaux sociaux pour "justifier" son comportement. Le comportement d'un homme qui désirait juste un métal autrement plus précieux que le bronze...

"Ce serait mentir de dire que je suis heureux de cette médaille de bronze, a écrit le Français. Ma réaction, c'est juste que je ne sais pas faire semblant, certains me comprendront, d'autres pas, mais je suis comme ça et ce n'est pas prêt de changer. Je voulais tellement plus, ON voulait tellement plus."

Avant de nuancer sa déception: "On a tout donné ensemble pendant ces quinze jours de compétition. J'ai rarement pris autant de plaisir à jouer avec une équipe. Je ne suis pas heureux de cette troisième place mais je suis fier. Fier de ce groupe, du staff, de nos supporters qui ont fait le déplacement jusqu'en Chine. Fier de ramener une médaille de plus au palmarès du basket français. Merci à toutes et à tous pour votre soutien sans faille. To be continued..." Et rendez-vous à Tokyo.

CC