RMC Sport

Coupe du monde: Rudy Gobert l'assure, "La France vise le titre"

Alors que la Coupe du monde de basket se profile fin août, Rudy Gobert était l'invité de l'Intégrale Sport ce samedi sur RMC. L'occasion pour le pivot français de faire un point sur la préparation des Bleus et de dévoiler ses ambitions pour la compétition à venir en Chine.

L'échéance approche à grands pas et l'équipe de france est prête à en découdre. À partir du 31 août, la 18e édition de la Coupe du monde de basket s'ouvre en Chine et l'équipe de France entend bien marquer la compétition de son empreinte. C'est en filigrane le message délivré par Rudy Gobert, invité ce samedi de l'Intégrale Sport sur RMC. Malgré un bilan contrasté lors des deux premiers matchs de préparation (défaite contre la Turquie, victoire contre la Tunisie), le pivot du Jazz de l'Utah n'a montré aucun signe d'inquiétude. 

"On doit trouver notre identité, apprendre à jouer ensemble"

"Le résultat est secondaire, on cherche vraiment à trouver nos marques. C’est à nous de trouver notre identité, apprendre à jouer ensemble. Je trouve qu’on progresse et j’ai hâte de voir ce qu’on va donner lors de la compétition, a martelé le pivot des Bleus. Les matchs de préparation sont juste des marches qui doivent nous faire progresser. On a eu dix jours d’entraînement avec deux matchs de préparation, sans vraiment se reposer. C’était un gros test. Je sens que l’équipe monte en puissance. C’est très encourageant pour ce qui arrive". 

Avec les départs des retraités Tony Parker et Nicolas Batum, celui qui a été élu à deux reprises "Defensive Player of the Year" en 2018 et 2019 en NBA estime logique que le sélectionneur tricolore tâtonne avant de trouver la bonne formule: "Vincent Collet a twisté quelques trucs, c’est normal. L’équipe est devenue un peu différente, les leaders ont changé. Et je pense qu’on va encore twister pas mal de trucs avant la compétition. J’aime beaucoup notre état d’esprit", analyse le joueur du Jazz.

"L'expérience qu'on a depuis plusieurs années peut nous être favorable"

Un optimisme qui tranche avec l'avis général. Le forfait du meneur Thomas Heurtel, remplacé par Élie Okobo, a été un coup dur dans les rangs tricolores mais qui n'a pas entamé la confiance de Rudy Gobert.

"Thomas on sait ce qu’il a apporté à l’équipe de France, ce qu’il peut nous apporter. Mais il ne faut pas qu’on soit abattu, a-t-il affirmé au micro de RMC Sport. Il y a des jeunes joueurs qui montent avec des profils différents et qui peuvent énormément nous apporter. Ce sera l’opportunité pour eux de montrer ce qu’ils ont dans le ventre". Et quid des performances moins rayonnantes de Nicolas Batum? Là, encore, pas de quoi s'alarmer selon le Français aux 48 sélections: "Je ne suis pas du tout inquiet pour Nicolas. Il apporte énormément par son leadership et sa défense."

S'il considère les champions en titre américains comme les favoris logiques pour la Coupe du monde, Gobert a la conviction que les Bleus, troisièmes lors de la dernière édition, ont une carte à jouer en Chine. "Je ne dirais pas que c’est titre ou rien. Mais on le vise, on en est capable, a-t-il lâché, plein de conviction. C'est une compétition très relevée avec de très bonnes équipes. Les États-Unis restent les favoris, avec le plus de talent. On a de l’expérience depuis pas mal d’années, ça peut nous être favorable. On doit arriver prêt à cette compétition".

RD