RMC Sport

Mort de Kobe Bryant: pourquoi il était surnommé "The Black Mamba"

Tragiquement décédé dimanche dans un accident d’hélicoptère, Kobe Bryant, icône du basket et de la NBA était surnommé "The Black Mamba". Ce nom d'un des  serpents les plus dangereux au monde lui a été inspiré par le film Kill Bill. Il se l'est lui-même attribué lors d'une période tourmentée liée à une affaire d’abus sexuel au coeur des années 2000.

"The Black Mamba", étonnant surnom. C’est ainsi que le public appelait Kobe Bryant, idole de NBA et du basket mondial, tragiquement disparu dimanche dans un crash d’hélicoptère. Mais pourquoi "The Black Mamba"? Tout commence en 2003. Le joueur des Lakers est accusé de viol par l’employée d’une station de ski dans le Colorado où le joueur séjourne après avoir passé une arthroscopie du genou. Kobe Bryant reconnaît avoir eu une relation avec la jeune femme de 19 ans mais assure qu’elle était consentante. S’en suit un long épisode judiciaire jusqu’à l’annulation du procès en 2004. L'affaire a en effet été classée sans suite, la jeune femme ayant retiré sa plainte. Une période extrêmement pénible pour la star des Lakers.

Inspiré par le film "Kill Bill"

Il s’attribue lui-même le surnom de "The Black Mamba" après avoir vu le film de Quentin Tarantino, Kill Bill, dans lequel le serpent sert de nom de code. Parmi les plus mortels au monde, le Black Mamba est connu pour être un serpent extrêmement agressif quand il est attaqué. "Je me suis renseigné et je me suis dit: 'Wow, incroyable, c'est la description parfaite de ce que mon jeu doit être'."

Un black mamba
Un black mamba © AFP

"J’avais besoin de créer une sorte d’alter ego"

Mais Kobe Bryant veut aussi se protéger de son image de star des parquets en devenant un redoutable défenseur à son procès. "J’avais besoin de créer une sorte d’alter ego, juste pour moi, pour que lorsque je rentre en jeu je sois quelqu’un de différent, pas celui que j’étais assis au tribunal", confie-t-il dans le documentaire "Kobe Bryant’s Muse”. Dans l’idée, c’était ‘je vous emmerde tous’. Je vais détruire tous ceux qui arrivent dans ce procès. J’avais toute cette frustration que j’avais besoin d’exprimer. C’était comme une avalanche. Il n’y avait rien qui aurait pu se mettre sur le chemin. Rien ne pouvait m’arrêter." Ressorti plus fort de ce sombre épisode, Kobe Bryant transformera son surnom en une véritable philosophie de jeu. "Une mentalité de tueur" qu'il partage avec un certain LeBron James indiqua-t-il il y a deux ans pour The Player Tribune. "J'ai toujours cherché à tuer l'adversaire", ajouta-t-il. "Le Black Mamba ne mordra plus", titrent ce lundi de nombreux journaux américains.

>> Mort de Kobe Bryant : les réactions et infos en direct

ABr