RMC Sport

NBA: quelles ambitions pour les 12 Français engagés ?

Ce mardi, la NBA reprend ses droits et avec eux les douze joueurs français qui pour certains essaieront d’emmener leurs écuries le plus haut possible, et d'autres montrer à leur franchise qu'ils mérient un vrai contrat. De Nicolas Batum, en passant par Evan Fournier ou encore Killian Tillie, focus sur les Français qui évoluent en NBA.

Parmi les douze joueurs français présents en NBA, plusieurs disposent d’un contrat solide avec des franchises, tandis que les autres doivent encore faire leur preuve pour convaincre les écuries d’offrir plus qu’un "two-way contract". Ce type de contrat permet aux joueurs de participer à un nombre de matchs limités en NBA (50), tout en ayant la possibilité de jouer en G-League en ligue mineure.

Evan Fournier – Arrière – New York Knicks

Présent en NBA depuis neuf ans, Evan Fournier a pu cet été accomplir un de ses principaux objectifs : rejoindre les New York Knicks et fouler le parquet du Madison Square Garden. Avec un contrat de quatre ans et un contrat de 66M€, l’arrière français a rejoint une équipe compétitive de la Conférence Est. À 29 ans, Evan Fournier a l’occasion de performer au haut niveau en NBA. Et ainsi rester sur la lancée des Jeux olympiques à Tokyo où il s’était montré très précieux avec les Bleus.

Rudy Gobert – Pivot – Utah Jazz

Elu meilleur défenseur de la ligue américaine la saison dernière pour la troisième fois, Rudy Gobert (28 ans) continue de faire le bonheur de son écurie : l’Utah Jazz. Avec 14.4 points et 13.5 rebonds la saison dernière, le Français est l’un des piliers de sa franchise qui avait affiché un ratio impressionnant de 52 victoires pour 20 défaites et qui compte lutter pour le titre de champion de NBA cette saison. Et ce, après avoir échoué face aux Clippers de Los Angeles lors des play-offs. Pour Rudy Gobert, cette saison est aussi l’occasion de remporter pour la quatrième fois le statut de meilleur défenseur de la Ligue.

Nicolas Batum – Ailier-fort – Los Angeles Clippers

Après une belle saison au Los Angeles Clippers, Nicolas Batum (32 ans) a vu son écurie le prolonger de deux ans l’été dernier. De moins en moins sur le devant de la scène avec son ancienne équipe Charlotte Hornets, le Français a su se relancer chez les Clippers avec 8.1 points et 4.9 rebonds. Cette saison sera l’occasion pour Batum de confirmer les espoirs et prouver à ses dirigeants que sa prolongation à hauteur de 6.5M€ sur deux ans était méritée.

Killian Hayes – Arrière – Detroit Pistons

Après une première année en NBA aux Détroit Pistons, Killian Hayes (20 ans) voudra enchaîner des matchs suite à une dernière saison à seulement 26 matchs marquée par des blessures. Avec 6.7 points et 2.7 rebonds, le jeune arrière s’est vu offrir il y a quelques semaines par sa franchise une prolongation jusqu’en 2023 avec un salaire estimé à 5.6M€ cette année. Cette saison lui servira surtout à faire décoller sa carrière.

Timothé Luwawu-Cabarrot – Ailier – Atlanta Hawks

Après deux saisons passées essentiellement sur le banc chez les Nets Brooklyn où il n’a pas été conservé, Timothé Luwawu-Cabarrot (26 ans) a signé un contrat d’un an avec la franchise des Atlanta Hawks. Après avoir fait ses preuves en pré-saison, l’ailier a convaincu les Hawks de lui offrir un vrai contrat. L’objectif pour le Français sera de montrer qu’il peut avoir une place importante dans les ambitions de l’écurie qui s’était inclinée face aux Bucks de Milwaukee lors des play-offs la saison dernière.

Franck Ntilikina – Arrière-Meneur – Dallas Mavericks

Suite à deux années compliquées chez les New York Knicks, Franck Ntilikina (23 ans) a pu retrouver une franchise avec les Dallas Mavericks. Avec un contrat d’un an au salaire minimum, l’international français ne part pas dans la peau d’un titulaire mais peut espérer avoir une place plus importante que chez les New York Knicks où il sortait d’une saison à 33 matchs avec une moyenne de 9,8 minutes. L’arrière aura comme tâche principale de soulager sa franchise défensivement.

Theo Maledon – Meneur – Oklahoma City Thunder

Pour sa première saison en NBA, Theo Maledon (20 ans) a fait une bonne impression avec les Thunder où il affiche des statistiques intéressantes avec 10.1 points et 3.2 passes décisives en 65 matchs. Comme Killian Hayes, l’objectif du meneur sera de confirmer sur la durée avec sa franchise. Même si avec la concurrence de l’Australien Josh Giddey, il n’est pas certain que le meneur français enchaîne les rencontres.

Sékou Doumbouya – Ailier/arrière – Los Angeles Lakers

Grappiller du temps de jeu sera compliqué pour Sékou Doumbouya (20 ans), mais le jeune ailier peut se targuer d’avoir attiré l’attention des Los Angeles Lakers qui lui ont proposé un "two-way contract". Même s’il évoluera en G-League principalement, le Français a une belle opportunité de se mettre en valeur et de côtoyer des joueurs comme LeBron James. L’ailier restait sur une expérience de deux ans à Detroit où il avait joué 56 matchs la saison dernière avec 5.1 points.

Killian Tillie – Ailier-fort – Memphis Grizzlies

Avec un "two-way contract", Killian Tillie (23 ans) n’a disputé la saison dernière que 18 matchs avec 10 minutes de moyenne. Cependant les Memphis Grizzlies ont tout de même accepté d’offrir un deuxième contrat de ce type au Français. Malgré une grosse concurrence à son poste, l’ailier dispose cette saison d’une chance pour convaincre les dirigeants de la franchise de lui offrir un vrai contrat à court terme.

Yves Pons – Ailier-fort – Memphis Grizzlies

À l’instar de Killian Tillie, Yves Pons (22 ans) a signé un "two-way contract" avec les Memphis Grizzlies. Considéré comme un ailier athlétique, le Français évoluera surtout en ligue mineure avec les Memphis Hustlee mais peut se targuer d’avoir attiré l’œil d’une franchise de NBA qui l’avait d’abord invité au camp d’entraînement.

Joel Ayayi – Arrière/ailier – Washington Wizards

Après avoir vu son "two-way contract" avec les Lakers être coupé à cause d’une terne pré-saison, Joel Ayayi (21 ans) a vite pu rebondir avec le même type de contrat proposé par les Wizards de Washington. En choisissant cette option, le Français aura l’opportunité d’effectuer des matchs de NBA. Alors que les Lakers lui proposaient de jouer uniquement en ligue mineure. Une perspective qui n’emballait pas Joel Ayayi.

Petr Cornelie – Ailier-fort – Denver Nuggets

Pour la première fois de sa carrière Petr Cornelie (26 ans) va connaître les joies de la NBA via un "two-way contract" aux Denver Nuggets. Après une belle saison à l’Elan Béarnais, avec 14.4 points en 34 matchs, l’ailier a l’occasion à 26 ans de découvrir la prestigieuse ligue de basket et d’y performer.

JO