RMC Sport

NBA: Trump fustige des "commentaires racistes" de LeBron James après un tweet polémique

A la suite de la mort d'une jeune fille afro-américaine de 16 ans dans l'Etat de l'Ohio, tuée par un policier, LeBron James avait demandé à la police de rendre des comptes. Un message, supprimé depuis, qui n'a pas plu à l'ex-président américain Donald Trump, qui a publié un communiqué pour dénoncer de la part de la star de NBA "des commentaires racistes" et "méprisants".

Un tweet de la star de la NBA LeBron James visant la responsabilité des policiers dans la mort d'Afro-Américains s'est attiré les critiques de l'ex-président américain Donald Trump, même s'il a depuis été effacé par le joueur des Los Angeles Lakers. Le message faisait suite à la mort d'une jeune fille afro-américaine de 16 ans tuée par un policier à Colombus dans l'Etat de l'Ohio, où est né James.

"A ton tour #Responsabilité", a écrit sur son compte avec une photo du policier le joueur de basket avant d'effacer ce message et de le remplacer par un autre: "J'en ai tellement assez de voir des Noirs tués par la police". Des images prises par la caméra corporelle du policier et rendues publiques par la police montrent la jeune fille brandissant un couteau vers une autre personne avant que des coups de feu ne soient tirés.

"J'ai supprimé le tweet car il était utilisé pour générer encore plus de haine. Cela ne concerne pas un policier, cela concerne tout le système et ils utilisent toujours nos mots pour créer encore plus de racisme. J'ai tellement envie que les gens soient davantage considérés comme RESPONSABLES de leurs actes", a ajouté celui qui a conduit les Lakers à la victoire dans le championnat NBA l'an passé.

"Il devrait se concentrer sur le basket"

LeBron James a également souligné que la colère était la mauvaise réponse face à de telles situations. "La colère n'amène à rien de bon et cela me concerne aussi ! Il faut recueillir les faits ! Je suis toujours en colère pour ce qui est arrivé à cette jeune fille. Mes sympathies vont à sa famille et que justice soit faite", a-t-il encore écrit.

Les évènements de Colombus surviennent juste après qu'un autre policier dans l'Etat du Minnesota a été jugé coupable de la mort en mai dernier d'un Afro-Américain, George Floyd, en l'étouffant alors qu'il était menotté et allongé au sol.



Donald Trump a réagi au premier tweet de LeBron James en publiant un communiqué lui reprochant ses déclarations. "Il devrait se concentrer sur le basket plutôt que de présider à la destruction de la NBA qui vient d'enregistrer ses plus faibles taux d'audience de la riche histoire de ce championnat renommé", a-t-il accusé.

"Ses commentaires RACISTES, divisent, sont méchants, insultent et sont méprisants. Il est peut-être un grand joueur de basket mais il ne fait rien pour rassembler notre pays", a encore ajouté Donald Trump, battu en novembre dernier par Joe Biden.

GL (avec AFP)