RMC Sport

Raymond Poulidor estime son petit-fils Mathieu Van der Poel "plus fort que lui"

Mathieu Van der Poel, n'en revient toujours pas d'avoir remporté l'Amstel Gold Race, chez lui dimanche au terme d'un final incroyable.

Mathieu Van der Poel, n'en revient toujours pas d'avoir remporté l'Amstel Gold Race, chez lui dimanche au terme d'un final incroyable. - AFP Sports

Raymond Poulidor est un homme heureux: son petit fils Mathieu Van der Poel vient de remporter l'Amstel Gold Race dimanche. Pour "Poupou", cela ne fait aucun doute, son petit-fils est promis à un avenir exceptionnel.

A 83 ans, Raymond Poulidor suit encore assidument le cyclisme, d'autant plus avec l'émergence de son petit-fils: Mathieu Van der Poel, fils de l'ancien coureur néerlandais Adrie. Dans un entretien au journal Le Populaire du centre, Poulidor confesse: "Tout le monde est sidéré (...) Et ce qu'il a fait sur la fin, ça sort du lot! Il est terrible, extraordinaire!" Et s'avoue modeste face au talent de Mathieu: "Il est plus fort que le grand-père et que le père aussi! Et le père est d'accord! (rires)"

Mathieu Van der Poel avait attaqué dimanche une première fois à 40 kilomètres, seul alors que la course n'était pas encore décantée. De quoi impressionner son grand-père: "Je me suis dit: "Mais c'est un fou! Mais quelle classe, quel panache, il est hors du commun!" Repris rapidement et contré, le Néerlandais s'était fait oublier avant de produire son effort en fin de course, reprenant un à un ses adversaires et débordant tout le monde dans le sprint final, dont le numéro 1 mondial Julian Alaphilippe. 29 ans après, Mathieu succédait au palmarès de l'Amstel Gold Race à son père, Adrie van der Poel.

Poulidor: "Ce que fait Mathieu ... cela ne s'est jamais vu"

Avec six victoires en quinze jours de course, au sein d'une équipe de deuxième division, Van der Poel a réussi sa première campagne sur les classiques. Et va s'accorder une pause désormais après une saison lancée dès l'hiver dernier, lui le spécialiste du cyclo-cross, mais aussi du VTT. Poulidor reste subjugué par une telle polyvalence: "Ce que fait Mathieu à son âge, pff... Je ne sais pas si un coureur l'a déjà réussi. Il est champion de Hollande en VTT, sur route, en cyclo-cross, champion du monde de cyclo-cross et ainsi de suite... C'est extraordinaire, cela ne s'est jamais vu. Et il n'a que 24 ans! "

Ultra-dominateur en cyclo-cross, Van der Poel a levé toutes les interrogations à son sujet après son passage sur route. "Je suis peut-être prétentieux en disant cela mais s'il était dans une très grosse équipe, on se poserait la question: est-ce qu'il n'aurait pas gagné toutes les courses auxquelles il a participé depuis le début de l'année comme il l'a bien fait en cyclo-cross ?" s'interroge Poulidor. Van der Poel est passé tout proche d'une victoire sur le Tour des Flandres malgré une chute spectaculaire.

"Lui remettre le maillot jaune sur le Tour de France, ce serait énorme"

Le monde du cyclisme s'interroge désormais sur les limites de ce nouveau phénomène, à l'aise sur tous les terrains. Pourra-t-il un jour rivaliser avec les meilleurs du classement général sur le Tour de France? Pour Poulidor, 8 fois sur le podium de la Grande Boucle, cela ne fait presque aucun doute: "Mathieu, avec le physique qu'il a, si un jour il se met en tête de passer la montagne, il la passera. Et à mon avis, sans problème."

Le toujours très populaire Raymond Poulidor, qui n'a jamais porté le maillot jaune sur la plus grande course cycliste du monde, a désormais un rêve: "Il va certainement signer un jour dans une très grande équipe. Au sein de celle-ci, il sera sûrement obligé de faire le Tour de France. Après, lui remettre le Maillot Jaune, il faudra que je sois toujours là. Mais oui, ce serait énorme ..."

G.L