RMC Sport

Giro: Evenepoel abandonne après sa chute

Remco Evenepoel sur le Giro

Remco Evenepoel sur le Giro - ICON Sport

Deceuninck annonce ce mercredi l'abandon de son coureur Remco Evenepoel, victime d'une chute ce mercredi sur la 17e étape du Giro.

Le jeune belge Remco Evenepoel, l'un des coureurs les plus suivis du peloton, arrête le Giro au soir de la 17e étape, a annoncé ce mercredi soir son équipe Deceuninck. Evenepoel, 21 ans, est tombé pendant l'étape qui arrivait à Sega di Ala, neuf mois après sa fracture du bassin lors de sa lourde chute au Tour de Lombardie à la mi-août 2020.

"Les examens ont montré qu'il n'y avait pas de fracture mais il souffre de multiples contusions", a précisé sa formation. "L'équipe médicale a décidé qu'il serait préférable que Remco quitte la course et récupère complètement le plus vite possible, avant de se tourner vers ses objectifs plus tard en saison", a ajouté Deceunick.

Il reprenait la compétition

Le jeune Belge, phénomène de précocité dans le peloton, a repris la compétition au Giro. "C'est un accident qui n'aurait pas dû se produire", a déclaré le coureur, cité par sa formation. "Je ne sais pas ce qui s'est réelllement passé devant moi mais je suis entré dans le virage et j'ai vu des coureurs au sol. Je ne pouvais pas passer du côté droit, je n'avais aucune chance d'éviter la chute".

Evenepoel est tombé dans la descente du passo di San Valentino, avec une demi-douzaine d'autres coureurs, à quelque 28 kilomètres de l'arrivée de l'étape. Il est passé par-dessus la glissière de sécurité. "Il n'y a rien de cassé mais j'ai beaucoup de contusions. Cela n'a pas beaucoup de sens de continuer avec cette douleur", a estimé le Belge, qualifié de "nouveau cannibale" dans son pays un demi-siècle après Eddy Merckx.

Evenepoel avait rallié l'arrivée de la 17e étape au sein du "grupetto", à plus d'une demi-heure du vainqueur, l'Irlandais Dan Martin. Au classement, il avait reculé à la 27e place, à plus d'une heure du maillot rose Egan Bernal.

https://twitter.com/apobouchery Apolline Bouchery avec AFP Journaliste RMC Sport