RMC Sport

Tour de France: Alaphilippe vise les premières étapes

Le champion du monde français Julian Alaphilippe sera l’une des stars du Tour de France, dont le départ sera donné samedi à Brest. A 29 ans, le coureur de la formation belge Deceuninck-Quick Step jouera gros lors de la première semaine.

Julian Alaphilippe en pleine lumière. Alors que le Tour de France 2021 débute ce samedi, c’est avec le maillot de champion du monde, et devant des spectateurs au bord des routes, que le coureur français s’apprête à prendre le départ de la Grande Boucle à Brest.

"Cela va peut-être vous surprendre mais je sais à l’avance que c’est un Tour que je ne serai pas près d’oublier, car 21 étapes en arc-en-ciel et, je l’espère, en jaune ce sera formidable, confie-t-il vendredi à L'Equipe. On ne part pas sur le Tour avec une équipe pour jouer le classement général. Moi ma première semaine sera hyper importante avec des étapes qui correspondent bien à mes caractéristiques. Puis je verrai ce que je peux faire dans la montagne." Derrière les grands favoris, Alaphilippe veut avoir une carte à jouer.

"Si donner le maximum m’amène à essayer de gagner le Tour..."

Si le coureur Deceuninck-Quick Step (29 ans) jouera gros lors des quatre premières étapes en Bretagne, celui qui est papa d'un petit Nino depuis deux semaines ne veut pas se contenter d'une victoire d'étape. Il ose rêver un peu tout en étant extrêmement lucide: "Ce qui peut m’arriver de mieux ? Honnêtement, je ne sais pas. Avec tout ce que j’ai vécu lors des trois dernières éditions, je ne sais pas ce qui peut m’arriver de mieux. Je pourrais répondre : gagner le Tour. Bien sûr que ce serait génial, je ne dirai jamais le contraire. Je rêverais de le gagner. Mais en face des émotions que j’ai vécues ces dernières années, je ne sais pas ce qui pourrait être mieux. Gagner le Tour, ce serait encore mieux que tout ce que j’ai vécu ? Je ne sais pas. Parce que ces émotions-là, elles sont pour la vie."

Et le compétiteur d’ajouter : "J’ai travaillé dur pour imposer dans la course ce que je sais faire, pour donner le maximum de moi-même, pas pour suivre. Et si donner le maximum m’amène à essayer de gagner le Tour, je le répète : ce serait génial."

ABr