RMC Sport

Tour de France: Bardet a essayé de tromper Froome, Quintana et Contador ont sauté

A l’attaque dans la descente du Mont du Chat, Romain Bardet n’a pas réussi à forcer son destin au finish, devancé par son compatriote Warren Barguil (Sunweb) et le vainqueur de cette 9e étape, Rigoberto Uran (Cannondale). Mais le coureur d’AG2R La Mondiale s’empare de la 3e place du général, toujours dominé par Christopher Froome (Sky).  Nairo Quintana (Movistar) a perdu 1'15 et Alberto Contador (Trek-Segafredo) a pratiquement dit adieu au Tour.

''C’est dommage. Je suis déçu. On a mené la course un peu comme on l’a voulu. J’attendais beaucoup de cette descente. L’équipe était présente. On a pris nos responsabilités. Il ne manque pas grand-chose pour conclure. J’ai une vitesse qui saute dans le sprint. C’est vraiment dommage.'' Romain Bardet n’avait pas trop le sourire à l’arrivée de la 9e étape du Tour de France, qu’il a bien failli remporter ce dimanche. Mais le coureur d’AG2R La Mondiale, qui aurait pu tenter de faire coup double en ravissant le maillot jaune, n’a pas tout perdu pour autant.

A voir aussi >> le film de la 9e étape

Bardet : "On se positionne"

Incapable de se mêler au sprint finalement remporté par Rigoberto Uran (Cannondale), d’un souffle devant Warren Barguil (Sunweb), le Français a signé une jolie 4e place, qui lui permet de monter sur le podium de la Grande Boucle. Le voilà donc 3e, à 51 secondes de Christopher Froome (Sky). ''On se positionne. On positionne nos pions, insiste Bardet. Il y a encore de grandes batailles à livrer dans les Alpes. Les conditions sont bonnes et on revivra des journées comme ça dans les prochains jours.''

Mission impossible pour Contador

Ce podium, Nairo Quintana aurait aimé l’approcher. Si le Colombien grappille une place au général (8e), il n’a pas semblé en mesure d’aller chatouiller Christopher Froome. Loin de là... Le maillot jaune l’a déposé à 26 kilomètres de l’arrivée, en pleine ascension de la dernière difficulté du jour, le Mont du Chat. Une estocade qui a fait mal, très mal au Colombien, qui termine à 1’15 de Froome et qui concède désormais 2’13 au classement sur le Britannique. L’opération est évidemment mauvaise pour le coureur Movistar, mais pas encore entendue, à l’inverse de celle d’Alberto Contador.

A voir aussi >> Richie Porte a chuté très lourdement 

Le double vainqueur du Tour (2007, 2009) a perdu toutes chances, sauf incroyable retournement de situation, de remporter l’épreuve une troisième fois. Lâché en pleine montée du Mont du Chat, l’Espagnol, victime d’une chute à un peu moins de 100 kilomètres de l’arrivée, a concédé 4’19 à Froome à l’issue de cette 9e étape. Ce qui fait désormais 5’15 de retard au général pour le leader de l’équipe Trek-Segafredo. Autrement dit, mission impossible pour aller chercher la gagne désormais. D’autant que Christopher Froome a encore affiché, ce dimanche, une capacité remarquable à dépasser les vents contraires. Car le triple vainqueur a bien cru devoir céder sa tunique à Romain Bardet.

Froome a eu chaud

''C'était très dur, l'attaque de Romain Bardet, a confié Chris Froome après l’étape. Il y a eu un moment où je pensais qu'il allait arriver devant. On a travaillé beaucoup et c'est grâce à ça qu'il est rentré dans notre groupe.'' Le coureur de l’équipe Sky a aussi une frayeur lorsque Fabio Aru l’a déposé alors qu’il était en proie à un souci mécanique, bien après que l'abandon sur chute de son coéquipier et fidèle lieutenant, Geraint Thomas. A l’arrivée, il maintient Aru à 18 secondes et Bardet à 51 secondes. Quintana et Contador ont sauté. Porte est à l'hôpital après sa terrible chute. C’est ce qui s’appelle passer entre les gouttes.

A.D