RMC Sport

Tour de France: comment ça marche pour les contrôles Covid-19

La gestion du coronavirus s'ajoute cette année aux impératifs du Tour de France. Il sera impossible, et fortement déconseillé, de déroger au protocole, très strict, imposé par les autorités sanitaires.

Le Tour de France 2020 va se dérouler dans une ambiance très particulière cette année. Avec peu de public et avec surtout une chape de plomb qui va peser très lourd sur les épaules des coureurs engagés, inquiets de contracter le Covid-19 sur la Grande Boucle.

Des règles sanitaires radicales, maintenues à la demande du gouvernement, stipulent en effet que si deux membres d’une même équipe, encadrement compris, sont testés positifs dans une fenêtre de sept jours, la formation concernée sera exclue du Tour de France sans ménagement, sachant qu’un test positif devra être confirmé par un autre test positif.

Toute la bulle négative avant le départ à Nice

Tous les coureurs ont été testés six et trois jours avant le départ, comme sur toutes les courses précédentes depuis la reprise. Toute la bulle étant négative, les 176 coureurs pourront donc prendre le départ à Nice ce samedi après-midi (14h). La prochaine campagne de test sera organisée lors de la journée de repos à La Rochelle le lundi 7 septembre. La suivante, sur la seconde journée de repos, le 14 septembre en Isère.

Les résultats seront alors obtenus en l’espace de seulement deux heures, grâce à un laboratoire mobile mis à disposition des équipes. En attendant, les médecins de chaque formation sont tenus de remettre quotidiennement un questionnaire à chacun des membres de leur équipe. S’il y a suspicion de Covid, des tests pourront être réalisés.

QM avec AS