RMC Sport

Tour de France : la combinaison de Sky fait râler la FDJ

La combinaison utilisée par Sky, dont quatre coureurs ont terminé dans les huit premiers, sur le contre-la-montre inaugural du Tour de France samedi, fait râler Frédéric Grappe, le directeur du pôle performance de la FDJ.

En plaçant quatre coureurs dans les huit premiers du contre-la-montre sur la 1ère étape du Tour de France samedi, Sky a fait très fort. Geraint Thomas maillot jaune, Vasili Kiryienka (3e à 0’07), Chris Froome (6e à 0’12) et Michal Kwiatkowski (8e à 0"15) ont-ils tiré profit d’une trouvaille aérodynamique ? C’est l’avis de Frédéric Grappe, le directeur du pôle performance de la FDJ, dont le meilleur résultat dans les rues de Düsseldorf a été signé Ignatas Konovalovas… avec seulement la 46e place (à 0"46).

Dans son viseur, les éléments apparaissant au niveau notamment des épaules et des bras sur les combinaisons de Sky, qui aurait selon lui apporté un gain de 18 à 25 secondes sur les 14 kilomètres. "Je ne vais pas aller vérifier toutes les combi. Hier, ça se voyait (chez Sky). Quand ça se voit, on essaye de comprendre, explique-t-il. C’est notre rôle. Tout le monde veut essayer de gratter des pourcentages. Si le règlement permet de modifier certaines choses, on le fait. Mais dans les règles de l’art. là, manifestement, on n’est pas dans les règles de l’art quand on lit le règlement."

A voir aussi >> Tour de France : la 2e étape en direct

"Il faudrait que tout le monde connaisse les règles"

Le règlement de l’UCI indique que "tout équipement vestimentaire susceptible d’influencer la performance du coureur est prohibé" et qu’il est "notamment interdit de porter des éléments vestimentaires non essentiels pouvant diminuer la résistance de pénétration dans l’air ou à modifier la physionomie du coureur (compression, étirement, soutien)". Quant aux nouveautés techniques, une demande doit être soumise à l’UCI, qui décide ou non de l’admettre.

Frédéric Grappe semble regretter que dans ce cas, la communication n’ait pas été claire. "Le problème, ce n’est pas la Sky, assure le membre de la FDJ. Le problème, c’est que si un règlement est modifié, il faudrait que tout le monde connaisse les règles. Et qu’on dise dans le règlement qu’on autorise l’ajout d’éléments aérodynamiques, permettant de faire en sorte que la combinaison soit plus pénétrante. A partir de là, on travaille tous dans le même sens."

A voir aussi >> Tour de France: double fracture et fin de saison pour Valverde

"Donc demain, on va pouvoir modifier manifestement la forme du corps"

"J’ai envie de dire que la Sky, ils ont raison de le faire, ils sont à la limite du règlement, poursuit Frédéric Grappe. C’est aux commissaires d’appliquer les règles, de faire leur travail. Sinon, à Marseille (20e étape) ou dans d’autres chronos, je leur ai dit qu’ils allaient avoir des combinaisons qui vont bientôt modifier la forme du dos, des épaules. On me dit que c’est intégré dans la combinaison. Oui, mais ce sont des vortex. Donc des éléments aérodynamiques. Donc demain, on va pouvoir modifier manifestement la forme du corps en intégrant éventuellement des petits coussinets dans les combinaisons. Et on nous dira, c’est bon, c’est intégré dans les combinaisons." La Sky, elle, assure avoir respecté le règlement.

A voir aussi >> Tour de France : selon Sky, sa combinaison est "évidemment" légale

LP avec PTa