RMC Sport

Tour de France: Madiot confirme un assouplissement du protocole Covid

Marc Madiot

Marc Madiot - Icon

En cette période de crise sanitaire, une charte prévoyait initialement que toute équipe engagée sur le Tour de France (29 août-20 septembre) devrait quitter l’épreuve après deux cas positifs au coronavirus. La règle sera finalement plus souple, ce qui satisfait Marc Madiot, le manager de la Groupama-FDJ.

Il ne veut pas trop entrer dans les détails, mais on comprend chez Marc Madiot un certain soulagement. Alors qu’une charte prévoyait initialement que toute équipe engagée sur le Tour de France (29 août-20 septembre) devrait quitter l’épreuve en cas de découverte de deux cas positifs au coronavirus dans ses rangs, une réunion organisée mardi entre l’organisateur ASO et les patrons des différentes formations a débouché sur un assouplissement du protocole.

"On traitera les affaires au cas par cas"

"Il y avait une histoire de charte, qui n’existe plus, on a convenu qu’on était tous dans le même bateau, et qu’on avait intérêt à avancer ensemble, indique à RMC Sport le manager de la Groupama-FDJ. Et s’il y a des situations délicates, elles seront gérées de façon homogène avec l’UCI. Il y a eu une mauvaise interprétation au départ parce que ça peut être roulant (les cas positifs, ndlr), et ça peut être ponctuel. Donc on a décidé, et il a été entériné qu’on traiterait les affaires au cas par cas suivant les situations."

Ce qui veut dire qu’une équipe ne sera pas obligée de faire ses valises de manière systématique à partir d’un deuxième cas positif. "Est-ce ça me satisfait? Oui, mais ce n’était pas l’histoire des deux qui m’embêtait, poursuit Madiot. C’était le fait qu’on me fasse signer une charte. S’il y a une charte elle doit être commune, et du coup elle ne doit pas être dans un seul sens."

Arnaud Souque avec CC