RMC Sport

Tour de France: Pinot, "endurci" et "plus fort", veut "aller le plus haut possible"

Contraint à l'abandon lors de la précédente édition du Tour de France, alors qu'il était dans la forme de sa vie, Thibaut Pinot croit fort en ses chances à l'heure de revenir sur la Grande Boucle pour conjurer le sort.

Héros malheureux du Tour de France 2019, Thibaut Pinot revient sur la Grande boucle "endurci" par son abandon déchirant de l'an passé: le grimpeur français, qui se sent "plus fort", a pour objectif de finir "le plus haut possible", a-t-il livré vendredi à la veille du grand départ à Nice.

"Ce qui m'est arrivé l'an dernier, ça ne peut pas être pire, en tout cas je l'espère. C'est pour ça que ça m'a endurci encore. Je me sens en confiance et plus fort cette année", a confié en visioconférence de presse Thibaut Pinot à propos de son retour sur les routes du Tour, un peu plus d'un an après une inexplicable blessure à une cuisse qui l'avait privé d'un potentiel maillot jaune sur les Champs-Elysées.

>>> Tour de France: protocole assoupli, équipe exclue si deux coureurs positifs au coronavirus

Pinot s'attend à un Tour cadenassé

"L'objectif est comme l'an passé: faire le mieux possible, c'est-à-dire être sur le podium et après, aller le plus haut possible", dessine le triple vainqueur d'étape sur le Tour, passé près d'un exploit qu'aucun Français n'a réalisé depuis le dernier sacre de Bernard Hinault en 1985.

A 30 ans passé, le grimpeur estime avoir gagné en tranquillité: "Par rapport à la même époque l'année dernière, je suis beaucoup plus serein. J'ai même du mal à me dire que je suis au départ du Tour."Le ton léger, malgré le contexte sanitaire, le lauréat du Tour de Lombardie 2018 se dit libéré: "La pression la plus négative, c'est celle que je me mettais moi-même et j'arrive à m'en détacher maintenant", assure-t-il.

Il s'attend à un "début de Tour cadenassé" par les deux équipes qui dominent le peloton, Ineos et Jumbo, et, selon lui, "c'est en troisième semaine qu'il faudra se montrer offensif". En attendant, pour lui, tous les voyants sont au vert: "J'arrive au départ du Tour à 100%", estime-t-il. "S'il n'y a pas de pépins physique ni souci de santé, il y a moyen d'être à mon niveau sur trois semaines et j'espère que ça m'emmènera le plus haut possible."

QM