RMC Sport

Paris-Nice: Gaudu doit faire oublier Pinot

David Gaudu a fait part de ses objectifs avant le départ de Paris-Nice ce dimanche. Propulsé leader de la Groupama-FDJ sur les routes françaises cette année, le Breton n’est pas effrayé par son nouveau statut en l’absence de Thibaut Pinot.

Thibaut Pinot préférant faire l’impasse sur le Tour de France pour privilégier le Giro en 2021, l’équipe Groupama-FDJ a changé de leader pour les courses françaises. Une évolution visible dès ce dimanche au départ de Paris-Nice, où Arnaud Démare jouera sa carte sur les sprints et David Gaudu au classement général. Le Quintinais se testera pendant la semaine et tentera de s’illustrer sur une course qui lui servira de première répétition avant la Grand Boucle.

"J’ai très hâte d’être au départ de Paris-Nice parce que cela va être le premier que j’ai vais faire. Ce sera aussi ma première grosse course en France en World Tour, a expliqué le cycliste de 24 ans avant son premier gros rendez-vous de l’année. J’ai hâte d’être au départ. Cela va être une toute nouvelle chose pour moi."

Gaudu imperméable à la pression du public

Vainqueur de deux étapes lors de sa première participation à la Vuelta à l’automne 2020 en Espagne, David Gaudu se sait désormais attendu. Encore plus avec son changement de statut lors d’une saison où il aura à faire oublier l'habituel chouchou du public tricolore.

"On attend plus de moi maintenant, forcément. Je vais être sur les principales courses en France. Quand on est Français, on est forcément attendu par le public car on est une nation de sport, a encore estimé le leader de la Groupama-FDJ. On est attendu mais la pression, c’est vraiment la mienne qui m’atteint le plus. Ce n’est pas celle que les gens vont me mettre par rapport à leurs attentes. Mais c’est plutôt celle que je me mets et celle que l’équipe me met qui m’atteint le plus."

Gaudu rêve top 5 derrière le favori Roglic

David Gaudu ne manque pas d’ambitions sur Paris-Nice mais la présence d’Arnaud Démare lui donnera aussi la possibilité de ne pas se retrouver totalement sous le feu des projecteurs avec le triple champion de France et meilleur sprinteur du dernier tour d’Italie à ses côtés. Une bonne chose pour celui qui veut intégrer le top 10 du classement général, voire mieux si les jambes suivent.

"Cela va permettre, en vue du Tour de France, de créer un groupe et d’essayer de se souder au maximum, a avancé le huitième de la dernière Vuelta. J’espère réaliser le meilleur classement général possible, et le minimum ce serait déjà de rentrer dans les dix premiers. La cerise sur le gâteau, cela serait d’aller chercher le top 5."

Pour cela, il faudra tenir le rythme du Slovène de la Jumbo-Visma, un certain Primoz Roglic: "Le grand favori de l’épreuve ce sera Primoz Roglic. Il sort d’une superbe saison, même de plusieurs saisons d’affilée extraordinaires. Il sort d’un stage en altitude et il voudra scorer direct et montrer qui est le patron sur la première étape arrivant à Chiroubles. […] Je pense qu’il va vouloir gagner assez tôt dans la saison. Il faudra s’accrocher le plus possible à lui et après, on fera les comptes."

Et si David Gaudu tient bon et parvient à rester le plus longtemps possible dans la roue de Roglic, le top 5 de ce Paris-Nice ne sera probablement pas très loin à l’arrivée.

JGL avec MM