RMC Sport

Vuelta: Jesus Herrada s'impose, Dylan Teuns nouveau leader au général

-

- - Icon Sport

Sixième étape du Tour d'Espagne ce jeudi,qui a vu à nouveau la victoire d'un coureur échappé. Jesus Herrada le coureur espagnol de la Cofidis s'est imposé au sommet d'Ares del Maestrat. 2e de l'étape, Dylan Teuns prend le maillot rouge de leader.

Les jours se suivent et se ressemblent sur le Tour d’Espagne. Comme ce mercredi, c’est une échappée qui s’est disputée la victoire d'étape à Ares del Maestrat, au terme d'une montée finale de 7,7 kilomètres. Onze hommes ont les devants en début de journée dont les Français Dorian Godon (AG2R La Mondiale) et Bruno Armirail (Groupama-FDJ). Mais c'est Jesus Herrada qui s'est imposé ce jeudi, vengeant son frère José devant ce jeudi et 3e de l'étape, battu par Angel Madrazo. Dylan Teuns, 2e du jour, récupère le maillot rouge de leader.

Tsgabu Grmay (Mitchelton-Scott) avait été le premier à dégainer à près de 30 kilomètres de l'arrivée. Rejoint par Nelson Oliveira dix kilomètres plus tard, les deux hommes ont tenu la tête jusqu'à la dernière montée. Mais les grimpeurs se sont ensuite mis en évidence. Dylan Teuns (Bahrain-Mérida) et Jesus Herrada (Cofidis) se sont retrouvés ensemble mais l'Espagnol n'a joué que le gain de l'étape, là où Teuns avait la perspective du maillot rouge. Dorian Godon, premier Français, termine 3e de l'étape.

Une année faste pour Teuns, nouveau leader

C'est une première pour Jesus Herrada, le coureur de la Cofidis remporte sa première victoire sur un Grand Tour, alors qu'il avait porté le maillot rouge pendant 2 étapes en 2018. Dylan Teuns lui, vit une année faste. Vainqueur d'étape sur la Planche des Belles Filles sur le dernier Tour de France. Le Belge prend pour la première fois de sa carrière le leadership d'une course de 3 semaines.

Du côté des favoris, Astana s'est désintéressé de la victoire d'étape et n'a pas tenu à défendre coûte que coûte le maillot de Miguel Angel Lopez. Tadej Pogacar a été le seul à attaquer dans le final et a pris deux secondes sur l'ensemble des favoris, où le groupe a été réglé par le Français Pierre Latour.

GL