RMC Sport

Vuelta: Lopez s'excuse après son abandon, sa compagne charge Movistar

Après son surprenant abandon lors de la 20e étape du Tour d'Espagne, Miguel Angel Lopez s'est excusé dans un communiqué de son équipe. S'il regrette de ne pas avoir terminé, le Colombien a été défendu sur les réseaux sociaux par sa compagne. Celle-ci estime que la Movistar, l'équipe de son mari, a caché la vérité sur cet épisode.

Souvent critiquée pour ses stratégies, l'équipe Movistar n'avait pas besoin d'un tel épisode. Miguel Angel Lopez, l'un de ses leaders, a quitté furieux le Tour d'Espagne ce samedi, à l'occasion de la 20e étape. Troisième du classement général au matin de l'avant-dernier jour de course, derrière son coéquipier Enric Mas, le Colombien a abandonné dans un excès de colère, alors qu'il n'était ni malade ni blessé, créant une vive polémique.

Après plusieurs attaques, un groupe de favoris s'était formé à plus de 55 kilomètres de l'arrivée avec les deux premiers du général, Primoz Roglic et Enric Mas. Jack Haig, quatrième du général et concurrent de Lopez pour le podium, se trouvait aussi devant. Piégé, le Colombien a tenté de boucher l'écart, en vain.

L'écart s'est rapidement creusé et Miguel Angel Lopez a perdu toutes ses chances de podium. A plus de 25 kilomètres de l'arrivée, celui qui s'était imposé au sommet de l'Altu d'El Gamoniteiru jeudi dernier, s'est arrêté sur le bord de la route. Si ses directeurs sportifs et l'un de ses coéquipiers ont tenté de le raisonner, Miguel Angel Lopez est monté dans la voiture de son équipe, arrêtant sa course.

"Ils nous ont fait taire", dénonce la compagne de Lopez

"Je veux m'excuser auprès de mes coéquipiers. Nous étions une équipe réduite, avec seulement cinq coureurs pour finir cette Vuelta, dont trois d'entre eux étaient focalisés sur les devoirs d'équipier, et ils ont roulé avec leur coeur pour nous, en donnant 100%. Cela a été une situation difficile, a reconnu Miguel Angel Lopez dans un communiqué de son équipe, mais ça a fini par arriver comme ça. J'ai décidé d'arrêter de me battre alors que tout n'était pas perdu. Là, je veux juste dire aux fans, aux sponsors, aux organisateurs du Tour d'Espagne que je suis désolé après ce qu'il s'est passé."

Selon le quotidien colombien El Tiempo, Miguel Angel Lopez aurait été furieux en réalité vis-à-vis de ses directeurs sportifs. Ceux-ci lui auraient demandé de ne plus rouler alors que l'autre leader, Enric Mas, se trouvait à l'avant. Natalia Acevedo, compagne de Miguel Angel Lopez, n'a pas hésité à s'emporter sur son compte Instagram. "Pour des raisons de commodité, ils nous ont fait taire, a-t-elle dénoncé dans une de ses stories, critiquant la direction de la Movistar. Le plus sûr, c'est de vivre trompé. Bien qu'une déclaration ait été faite, j'espère qu'un jour ils connaîtront la vérité."

Sous le communiqué de la Movistar, publié dans un post sur Instagram par l'équipe, Natalia Acevedo a aussi défendu son mari, obligé de s'excuser après son abandon. "Des mots loin de la réalité... Mais bon, ce qui est juste viendra à votre visage en temps voulu et ils se rendront compte de ce qu'est la vérité", a promis la compagne de celui que le peloton surnomme "Superman". De son côté, Miguel Angel Lopez a assuré également qu'il "n'était pas une machine", estimant avoir fait une "erreur" en quittant la course. Sous contrat jusqu'en 2023 avec Movistar, le Colombien de 27 ans a indiqué aussi qu'il se voyait rester au sein de la formation espagnole malgré le dernier épisode en date.

GL