RMC Sport

Coupe du monde FIFA 17 : ''Rocky'' et ''Maniika'' passent le cut, ''Rafsou'' trop juste

-

- - -

La première journée de compétition de la FIWC (FIFA Interactive World Cup), concentrée ce mercredi sur la phase de poules, s’est terminé avec la qualification des Français Corentin « Rocky » Chevrey (Team Vitality) et Johann « Maniika » Simon (Millenium). Le camp tricolore manque de peu le tiercé gagnant, le joueur de l’OL, Fouad « Rafsou » Fares, échouant de peu aux portes des playoffs.

Les choses sérieuses vont commencer ce jeudi, à 13 heures, du côté du Central Hall de Westminster. Ils étaient 32, ils ne sont désormais plus que 16 à concourir dans cette Grande Finale de la FIFA Interactive World Cup – disputée évidemment sur FIFA 17 – et à briguer la succession du Danois Mohamad Al-Bacha, le titre de champion du monde sur la simulation de football d’EA Sports et les 200 000 dollars offerts au grand gagnant.

A lire aussi: l'eSport au programme des JO 2024 ?

Une bonne partie de la délégation tricolore s’est invitée dans ce Top 16. Et au regard de leur parcours respectif lors de cette saison de compétition, ce sont les deux fers de lance français du moment qui ont été au rendez-vous de cette première journée de la FIWC. Erigé comme grand favori du tournoi, logiquement au regard de son statut de meilleur joueur du globe, acquis en remportant les Mondiaux des FUT Championship Series en mai dernier à Berlin, "Rocky" a survolé la poule 2 du tableau Xbox One – la compétition se déroule sur les deux consoles, celle de Microsoft donc mais aussi sur la PS4 de Sony -, pourtant considéré comme le groupe de la mort.

Le Français du Team Vitality a dominé son groupe (15 points) et a fini invaincu, loin devant l’autre grand favori de cette poule, l’Anglais Tassal "Tass" Rushan, grosse déception de cette première journée en finissant bon dernier. Les deux joueurs du PSG eSports, le Brésilien Rafael "Rafifa" Fortes et la dernière recrue en date du club de la capitale, officialisée une poignée d’heures avant le début de cette FIWC, le Qatari Ahmed Al-Meghessib, n’ont pas non plus passé le cut, finissant 5e et 6e (9 et 7 points) de leur groupe. A l’inverse du Canadien "FilthyP94", de l’Américain "Joey" et du joueur de l’Ajax Amsterdam "Dani".

Toujours dans le tableau Xbox One, le Français Fouad "Rafsou" Fares, qualifié in extremis grâce à sa 2e place lors de la première Coupe du monde des clubs interactive (FICWC) organisée par la FIFA, a bien tenté de tirer son épingle du jeu. Mais plombé par un départ plus que poussif (trois nuls lors de ces trois premiers matches), le joueur de l’Olympique Lyonnais a échoué de peu aux portes du tableau final (5e, 9 points). Le groupe 1 s’est conclu sur les qualifications de l’Allemand "CodyFinisher", de l’Anglais Spencer "Gorilla" Ealing, autre prétendant à la victoire finale et seul représentant local à s’être hissé en quarts de finale, l’Américain "Aman" et le Colombien "Janoz".

A lire aussi: grâce à Call of Duty, Orlando s'est offert une belle part de Magic

Maniika meilleure attaque de la phase de poules

-
- © -

Le dernier Français en lice n’a pas déçu. Vainqueur de l’eLigue 1 sous le maillot de son club de cœur, le FC Metz, Johann "Maniika" Simon a certes concédé un match, face au représentant de Wolfsburg, Timon "Timox" Siep. Mais le joueur Millenium a surtout fini premier de sa poule (la poule 2) sur PS4 et marqué les esprits par un réalisme déroutant, inscrivant le record de buts de la phase de poules (19, égalité avec Rocky mais avec une meilleure différence de buts).

Attendu, le Français s’extirpe sans encombres de sa poule, tout comme l’Italien Daniele ''IcePrinsipe'' Paolucci, vainqueur des qualifications européennes en mai et leader de la poule 2. Ce dernier affrontera au 1er tour des playoffs ''Timon'', tandis que ''Maniika'' sera opposé à l’Allemand ''Deto''. Dans le tableau Xbox One, ''Rocky'' croisera la route de ''Janoz'', alors que ''Gorilla'' devra écarter ''Joey'' pour entretenir son rêve de sacre à domicile. Reprise des hostilités ce jeudi, à 13h, avec notre live vidéo dédié.

VIDEO : Nantes annonce une recrue grâce à FIFA

Alix Dulac, à Londres