RMC Sport

PES: le partenariat avec l’UEFA est terminé (et c’est FIFA qui peut se frotter les mains)

-

- - -

Amorcé il y a dix ans, le partenariat entre l’UEFA et l’éditeur-développeur du jeu de football PES va se terminer à l’issue de cette saison. Une bien mauvaise nouvelle pour les fans de la simulation de Konami.

Retour à la case départ. Et pas forcément au meilleur des moments. Fort de la licence UEFA, qui outre le DLC Euro 2016, lui avait permis avec la Ligue des champions et la Ligue Europa, d’offrir de vraies soirées européennes à ses fans et de regarder (un peu) dans les yeux son concurrent de toujours FIFA et sa ribambelle de championnats, PES va de nouveau devoir apprendre à rouler à l’ordinaire. Le couperet est tombé mercredi après-midi, avec le communiqué de l’UEFA. Ce dernier annonce, entre plusieurs remerciements d'usage, la fin de son partenariat avec le géant japonais à l'issue de la saison de Ligue des champions. Soit le 26 mai prochain à Kiev, au terme de la finale qui se sera jouée sur la pelouse du stade Olympique et, logiquement, au terme de celle qui se sera jouée dans la même période, manette en main, pour le compte de la PES League, le championnat du monde de PES et compétition esportive officielle de la Ligue des champions. 

Dans le détail, cela signifie qu'à compter de PES 2019, le jeu ne disposera plus des modes de jeu officiel des compétitions européennes de l'UEFA, plus de l'hymne cher à nos coeurs les mardi et mercredi soir, au coeur de l'hiver, ni de l'habillage qui va bien. Forcément, la nouvelle ne peut qu’être bonne pour le rival de toujours, FIFA, pas vraiment à la fête cette année avec une édition 2018 pointée du doigt par les joueurs, esportifs d'ailleurs ou non. Récupérer une licence qui était en sa possession par le passé serait une belle manière de reconquérir son public… qui attendra aussi de gros changements dans la façon de jouer, évidemment. Et quid de PES alors?

Un travail commun à venir sur les équipes nationales

"La Ligue des champions nous a permis de créer une expérience unique, et d'offrir aux fans de foot du monde entier l'opportunité de la disputer sur PES. Cependant, cette année nous nous concentrerons sur d'autres projets. Nous continuerons à explorer les alternatives que nous offrira l'UEFA, car nous gardons de fortes relations", a affirmé le directeur principal du développement de la marque Konami, Jonas Lygaard, sur le site de l'instance européenne.

Des projets comme de nouvelles licences exclusives, à l'instar de celles mises en place ces dernières années avec le Barça, Liverpool ou encore le Borussia Dortmund? Ou le lancement de la ligue internationale esportive co-organisée avec eFootball Pro, la structure dédiée à la discipline créée par le Barcelonais Gerard Piqué? A défaut des clubs, les deux entités devraient rester proches autour de l’exploitation des équipes nationales du Vieux Continent, comme le suggère la réaction de l'UEFA dans le communiqué officiel. Pas sûr que cela console les joueurs.

VIDÉO. PES 2018 : Modélisation, jeu au sol, licences... Enfin au niveau de FIFA ?

Alix Dulac