RMC Sport

Allemagne: Löw calme le jeu entre Neuer et Ter Stegen

Joachim Löw, le sélectionneur de l'Allemagne, est revenu sur la situation entre ses deux gardiens Manuel Neuer et Marc-André ter Stegen. Il a assuré que la titularisation du second contre l'Argentine était prévue depuis longtemps.

Joachim Löw a tenté de calmer le débat sur le gardien numéro un de l'Allemagne, après plusieurs semaines d'échanges indirects dans la presse entre le Barcelonais Marc-André ter Stegen et le Munichois Manuel Neuer. Le sélectionneur avait déjà annoncé la titularisation de Ter Stegen contre l'Argentine, l'un des deux matchs de l'Allemagne pendant la trêve internationale. Il a aujourd'hui indiqué que cette décision était prise depuis longtemps. 

Une promesse qui date de juin

"En juin, nous avions promis à Marc qu'il jouerait, mais il s'est blessé, a-t-il expliqué en conférence de presse. Nous sommes en septembre, il jouera contre l'Argentine." Si le Barcelonais récupère le match amical, Manuel Neuer disputera la rencontre de qualification pour l'Euro 2020 contre l'Estonie. "Comme je l'ai déjà dit à plusieurs reprises, Manuel Neuer est notre capitaine et donc aussi notre numéro un à ce stade, avec le championnat d'Europe en ligne de mire, si rien d'imprévu ne se produit", avait assuré Joachim Löw dans un communiqué. 

"Pas de problème entre les gardiens"

Le technicien fribourgeois de 59 ans a insisté sur le fait que les relations entre les deux joueurs étaient bonnes. "En interne, il n'y a pas de problème entre les gardiens, a-t-il assuré. La relation entre Marc et Manuel est bonne, c'est normal qu'ils veuillent être titulaires." Présent également en conférence de presse, Ter Stegen a tenu un discours semblable. "Nous sommes très professionnels entre nous, a-t-il expliqué. Nous avons une bonne relation. Manu sait que je ne parlais que de moi. Il n'y a pas de d'abcès à crever entre nous. Nous nous parlons tous les jours de toute façon." 

Joachim Löw est également revenu sur les menaces d'Uli Hoeness. Le patron du Bayern Munich s'était dit prêt à priver ses joueurs de sélection allemande en cas de remise en cause du statut de Neuer, avant de se raviser. "Avec Hoeness, c'est réglé et cela doit le rester" a-t-il assuré, sans rentrer dans les détails. 

HM