RMC Sport

Amical : une attaque prolifique, le retour de Lopes, un engagement maladroit... ce qu'il faut retenir de Lyon-Benfica

-

- - AFP

Pour son dernier match de préparation avant le Trophée des champions, l’OL s’est imposé à domicile contre Benfica (3-2) ce dimanche. Les trois attaquants lyonnais ont marqué, tandis que Lopes effectuait sa rentrée dans les buts après l’Euro.

Un trio d’attaque efficace

Dans le 4-3-3 mis en place par Bruno Genesio, chaque attaquant de l’OL s’est illustré à sa manière contre Benfica en première période. Nabil Fekir s’est signalé le premier d’un fort joli but. Arrêté dans la surface, l’international français a ouvert son pied gauche pour trouver le petit filet opposé tout en finesse (1-0, 18e). Puis Maxwel Cornet a bien coupé la trajectoire d’un bon centre de Jérémy Morel (26e) et Alexandre Lacazette a transformé un penalty obtenu par Rafael (3-1, 29e). Pas de jaloux donc, et un but pour chacun pour le dernier match de préparation. Lyon conclut sa campagne de matchs amicaux par un nul et trois victoires avant le Trophée des champions.

A lire aussi >> Riolo : "PSG, OL, OM vu de la plage..."

Le retour d’Anthony Lopes

Après son sacre à l’Euro 2016 avec le Portugal, Anthony Lopes effectuait sa rentrée dans les buts de l’OL. Le gardien lyonnais a tout d’abord réalisé une belle sortie dans les pieds de Mitroglu bien lancé en profondeur, mais n’a pas su dévier suffisamment le coup-franc tendu de Grimaldo près de sa lucarne (1-1, 22e). Sinon, Lopes a bien été protégé par la ligne de quatre Rafael, Yanga-Mbiwa, Morel et N’Koulou. Le Camerounais était d’ailleurs la seule recrue alignée au coup d’envoi par Genesio. Comme prévu, Lopes a été remplacé à la pause par Gorgelin, auteur de quelques parades mais surtout d’une grosse boulette sur la réduction de l’écart de Benfica après une sortie aérienne ratée (3-2, 52e).

A lire aussi >> Gérard Houllier nommé "conseiller extérieur" de l'OL

Un engagement total

Amicale, cette rencontre n’en portait que le nom. Car L’OL a clairement franchi un palier dans l’intensité. A une semaine du Trophée des champions contre le PSG en Autriche, les hommes de Bruno Genesio ne sont pas passés loin de finir en infériorité numérique. Lacazette (36e) et Gonalons (50e) ont été l’auteur de tacles limites, sanctionnés par carton jaune de la part de Tony Chapron. Mathieu Gorgelin a quant à lui blessé le deuxième buteur Almeida sur sa sortie ratée. Bref, de l’engagement oui, mais encore maladroit. Attention à ce genre de gestes en match officiel, qui pourraient être plus sévèrement sanctionnés.

A lire aussi >> Tolisso refuse Naples malgré une offre de 37,5 millions d'euros

Rédaction