RMC Sport

Riolo : "PSG, OL, OM vu de la plage…"

-

- - DR

Retour sur l’actu récente de nos clubs phares de L1…

« Le plus gros transfert du PSG sera donc son nouveau coach, Unai Emery. Sinon, pas de noms ronflants, peu de millions, depuis que le Qatar est là, c’est du jamais vu ! Emery est arrivé et il fait déjà l’unanimité partout au club. Avoir un entraîneur, ça change forcément les choses. Je pourrais m’appuyer sur les déclarations des joueurs pour évoquer la différence évidente entre Emery et Blanc, mais on me rétorquera que quand un nouvel entraîneur arrive, c’est toujours comme ça ! Pas faux.

A lire aussi >> Ce qu'il faut retenir de PSG-Leicester

Et puisqu’il récupère les joueurs petit à petit, il est encore trop tôt pour savoir comment ça jouera vraiment. On sent toutefois les premiers effets. On ne tricote plus, on va plus vite, le jeu est plus vertical et les latéraux jouent très haut. Les promesses sont belles. Sur le choix des hommes, Areola et c’est quand même une sacrée surprise, devrait donc être le numéro 1. Derrière, Aurier est l’homme fort de la préparation. Il a même porté le brassard ! Non seulement, on a oublié les affaires de la saison dernière, mais il y a même promotion. Attendons de voir la suite. Pourtant, ce sujet m’interpelle. Thiago Silva le défend contre tout. Finalement, c’est comme si Aurier, chicha aux lèvres, avait dit ce que tous pensaient. Les dirigeants ont peut-être même pris conscience au moment des faits de la médiocrité de l’ancien coach, de ce qu’il incarnait aux yeux du groupe ! Une sorte de quintescence du rien. Blanc et Ibra ne sont plus là, le faux et le vrai coach. Pas sûr que beaucoup regrettent ce duo.

A lire aussi >> Emery confirme la piste Jésé

Le PSG sera donc, a priori, encore devant. Derrière, l’OL est là. Les experts SudAm parlent d’une super recrue en défense, tant mieux ! Le reste bougera peu. Chaque année Lacazette doit partir mais reste. Curieux non ? J’aimerais bien savoir qu’elles sont les offres réelles. J’ai, en effet, beaucoup de mal à croire qu’Aulas refuse une mallette à 30, même à 25 M pour son attaquant, mais bon, je dois me tromper, peut-être.

Dans la série des choses bizarres, le vrai-faux transfert de Tolisso me laisse également perplexe. Naples voulait Gonalons pour beaucoup d’argent, mais ça ne se fait pas, puis c’est Tolisso, pour 25 ou 27… A ce prix là, l’OL fait la valise non ? Et le joueur décide seul de rester ? Tolisso à Naples, il joue ? Qui plus est dans un système à 2 devant la défense ? Oui, peut-être de temps en temps, mais certainement pas titulaire.

A lire aussi >> Tolisso refuse l'OL... malgré une grosse offre de Naples

Sinon, Ghezzal, qui, selon certains au club, avait du Messi en lui, est poussé dehors. Croyez moi ou pas, j’aime l’OL. Vraiment. Aulas me fascine. Même quand, et c’est fréquent, il cherche à nous prendre pour des benêts ! Ça me fait rire.

A voir aussi >> Lyon ne fera pas l'impasse contre le Benfica

Sinon l’OM existe encore. L’organigramme a de quoi susciter les moqueries, mais il paraît que c’est pour préparer la vente. Un président fantoche, un coach de série B et un directeur sportif habitué à travailler à « l’arrache ». Supporter le club devient un sacerdoce et je compatis. Après, avec le recrutement façon puzzle, l’OM est capable de se retrouver en septembre avec une équipe pas si nulle que redoutée. Avec des bouts de ficelle, ça peut ressembler à une équipe correcte. Une équipe bricolée qui va jouer sans pression, des vieux loups sur le retour qui ne vont jouer qu’une fois par semaine, dans cette L1, ça peut coller. Je ne blague pas. Dans notre championnat, tout est ouvert, on le sait. Les performances de nos trois clubs engagés en Coupe d’Europe cette semaine ne vont pas me faire changer d’avis. »

A lire aussi >> la boulette de Doria, encore un revers inquiétant... Ce qu'il faut retenir de Bielefeld-OM