RMC Sport

Belgique : Marc Wilmots viré de son poste de sélectionneur

Marc Wilmots

Marc Wilmots - AFP

La fédération belge de football a officialisé le départ de l'entraîneur. Un accord a été trouvé avec l'intéressé pour mettre un terme au contrat qui le liait avec les Diables rouges jusqu'en 2018.

Marc Wilmots et la Belgique, c'est fini. La fédération belge de football, a annoncé ce vendredi avoir trouvé un accord avec Marc Wilmots pour mettre un terme à son contrat à la tête de la sélection belge.

« Les objectifs n'ont pas été atteints »

Cette décision était pressentie après l'élimination des Diables rouges en quart de finale de l'Euro 2016 face au pays de Galles (3-1). Marc Wilmots était sur la sellette après cette grosse contre-performance, alors que la Belgique nourrissait de hautes ambitions et se trouvait dans une partie de tableau annoncée comme abordable. La fédération belge indique dans son communiqué qu'après analyse du parcours de la sélection pendant l'Euro, « les objectifs fixés n'ont pas été atteints ». La Belgique est pourtant toujours deuxième au classement Fifa.

A lire aussi >>> Euro 2016 : Robson-Kanu, la défense belge, Fellaini… ce qu’il faut retenir de Galles-Belgique

Marc Wilmots, après trois années en qualité d'adjoint de Dick Advocaat puis de Georges Leekens, était devenu sélectionneur principal de la sélection belge en 2012. Il a conduit les Diables rouges jusqu'en quarts de finale du Mondial 2014 (éliminés par l'Argentine) et donc au même stade lors du dernier championnat d'Europe des nations. Depuis l’élimination, il essuyait un flot les critiques sur son style de jeu et de management. L'URBSFA « voudrait remercier Marc Wilmots pour son travail au cours des quatre dernières années ». En 51 matchs, l'ancien joueur des Girondins de Bordeaux, qui était sous contrat jusqu’en 2018, a remporté 34 rencontres. Son successeur n'est pas encore connu, mais la fédération entend nommer un nouveau sélectionneur dans les prochaines semaines, avant le prochain match amical des Diables rouges, face à l'Espagne le 1er septembre.

A lire aussi >>> Belgique : Les langues se délient sur Wilmots

A lire aussi >>> Belgique : Courtois s'en prend à la tactique de Wilmots

Nicolas Bamba