RMC Sport

Belgique : Les langues se délient sur Wilmots

Marc Wilmots

Marc Wilmots - AFP

Jugé comme le principal responsable de la piteuse élimination de la Belgique à l’Euro, Marc Wilmots essuie de nombreuses critiques. La méthode du sélectionneur est pointée du doigt, notamment par ses joueurs.

Désigné comme le principal responsable du parcours décevant de la Belgique à l’Euro, le sélectionneur Marc Wilmots est désormais dans le viseur de ses joueurs. Les Diables rouges se plaignent des méthodes de leur entraîneur, comme le rapporte la presse belge mardi.

« Alcatraz »

En poste depuis 2012, Marc Wilmots est accusé d’avoir instauré une discipline de fer au sein d’un groupe belge qui a quitté l’Euro en quarts de finale après une défaite contre le pays de Galles (3-1). Selon un joueur, les règles instaurées au sein de l’équipe étaient digne d’Alcatraz. Serge Borlée, l’officier de liaison des Diables rouges, est notamment dans le viseur. Ce dernier était chargé de « fliquer » les joueurs, n’hésitant pas à prévenir Marc Wilmots du moindre souci. Il aurait même fouillé dans les affaires des joueurs pour s’assurer que ceux-ci n’y cachaient pas des friandises.

L’épisode du retard

Deux jours après la victoire contre la Hongrie en 8es, plusieurs joueurs profitent d’un quartier libre pour aller se promener dans le centre de Bordeaux, où l’équipe belge est basée. Mais Marouane Fellaini et Radja Nainggolan se font remonter les bretelles après être rentré à leur hôtel avec quatre petites minutes de retard. Des remontrances auxquelles goûte peu le groupe. D’autant plus que quelques jours auparavant, suite à la victoire contre l’Irlande (3-0), certains membres du staff avaient eu un comportement loin d’être irréprochable. Après avoir trop bu, ils avaient notamment dû être portés jusqu’à leur lit.

A lire aussi >> Pourquoi le vestiaire belge peut exploser

Les méthodes de Wilmots contestées

Au-delà de cette discipline trop stricte, plusieurs joueurs se sont plaints des méthodes d’entraînement de Marc Wilmots. Le journal flamand Het Laatste Nieuws rapporte que la première séance servant à préparer le quart de finale contre le pays de Galles n’avait duré qu’une heure, échauffement compris, et ne comprenait aucune mise en place. « Un entraînement de minimes », selon un joueur. « De l’ergothérapie », pour un autre.

Les critiques de Courtois et Ciman

Après la défaite contre le pays de Galles, certains joueurs comme Thibaut Courtois s’en sont directement pris à Marc Wilmots, mettant en doute ses compétences sur le plan tactique. "Nous avons commis les mêmes erreurs tactiques que contre l'Italie, en poules, je dois peser mes mots car je ne veux pas tout détruire. Contre un 3-5-2, nous avons joué avec la même tactique et nous avons connu les mêmes problèmes", avait ainsi jugé le gardien.

A lire aussi >> Courtois s'en prend à la tactique de Wilmots

De retour au Canada, Laurent Ciman, le défenseur de l’Impact de Montréal, a lui expliqué ne pas avoir compris son temps de jeu limité pendant l’Euro. Ce défenseur central de formation est notamment revenu sur le quart de finale contre le pays de Galles, une rencontre pour laquelle Marc Wilmots avait dû faire face à plusieurs forfaits derrière : « J'avais envie de jouer ce dernier match, surtout que c'était ma position. L'entraîneur devait faire des choix, notamment entre la jeunesse et l'expérience. Malheureusement, je ne sais pas pour quelle raison, ça n'a pas tourné en ma faveur. Peut-être qu'on ne savait pas que je jouais à ce poste-là, va savoir pourquoi... »

Wilmots débarqué la semaine prochaine ?

Selon toute vraisemblance, Marc Wilmots devrait quitter son poste de sélectionneur de la Belgique. Mais la question de son licenciement ne sera étudiée que la semaine prochaine, certains membres de la fédération belge se trouvant actuellement en vacances. Quand ça ne veut pas…

ADS