RMC Sport

Bayern Munich: "Une phase difficile" pour Lucas Hernandez, selon son entraîneur

Abonné au banc de touche depuis la reprise, Lucas Hernandez a raté le coche à l’occasion de sa première titularisation avec la Bayern Munich samedi, face à Mönchengladbach (2-1). Son entraîneur a reconnu ses manques du moment.

La reprise de la Bundesliga est décidément très cruelle pour Lucas Hernandez. Titularisé pour la première fois de la saison seulement face à Mönchengladbach (2-1), l’ancien joueur de l’Atlético, remplaçant la plupart du temps, ne s'est pas montré à son meilleur niveau sur le terrain. "Lucas a traversé une phase difficile", a reconnu son entraîneur Hansi Flick, qui lui préfère l’impressionnant Alphonso Davies sur le côté gauche.

Soumis à une rude concurrence, le champion du monde transféré pour 80 millions d’euros l’année dernière peine à retrouver le rythme depuis son retour de blessure. Victime d’une rupture d'un ligament interne de la cheville droite, Hernandez a été éloigné des terrains de fin octobre à février. 

Flick souffle le chaud et le froid

"Tous les joueurs ont besoin de rythme, et il n'a pas pu en avoir", a admis Hansi Flick, qui reconnaît toutefois des qualités à son joueur, doté d’une mentalité exemplaire, maintes fois éprouvée. "Lucas est un grand professionnel, a-t-il dit. J'apprécie son engagement à l'entraînement où il donne tout. Mais depuis novembre, nous avons beaucoup travaillé la tactique, aux entraînements qu'il a manqués."

Et bien qu’il ne soit pas décidé à bouleverser les équilibres d’une défense quasiment inamovible, parce qu’elle lui a donné satisfaction depuis la reprise, l’entraîneur a ménagé son remplaçant: "Je vois son potentiel, même si ça ne se voit souvent pas de l'extérieur. Mais n'importe quel entraîneur aimerait avoir un joueur comme lui."

Priorité du mercato parisien en défense

Cela tombe bien, c’est justement le souhait du PSG, dont la priorité est désormais de sauver le soldat Hernandez, conspué en Bavière par la presse allemande. Le club de la capitale est tenté de s’activer très concrètement dans ces démarches qui pourraient le conduire à enrôler un autre champion du monde français. Le PSG pourrait toutefois se heurter aux exigences du club allemand, qui a déboursé 80 millions d'euros pour s’attacher les services du latéral.

Selon les informations de RMC Sport, les Parisiens vont entamer des discussions avec le Bayern Munich dans les prochains jours pour tenter d’infléchir la position des dirigeants bavarois. Lucas Hernandez, qui peine à s’adapter en Allemagne, n’est pas insensible à l’intérêt parisien.

QM