RMC Sport

Bundesliga: soupçonné de racisme, l’entraîneur de Cologne se défend

Friedhelm Funkel dément avoir failli déraper en marge de la défaite de Cologne face à Leverkusen (3-0) ce samedi en Bundesliga. L’entraîneur allemand a assuré ne pas avoir voulu tenir des propos à connotation raciste.

Pris dans la tourmente et un début de polémique sur fond de racisme, Friedhelm Funkel s’est vivement défendu ce samedi. Lors d’une première réaction accordée à l’antenne allemande de Sky Sport après la défaite de son équipe à Leverkusen (3-0), l’entraîneur de Cologne a semblé tout proche de déraper. S’arrêtant net dans ses propos sur les flèches du Bayer Leon Bailey et Moussa Diaby, le technicien s’est fendu d’une petite sortie à la limite après le derby rhénan.

"Le Bayer a beaucoup de vitesse grâce à leurs, leurs... euh, il y a des expressions qu'on n'a le plus le droit d'utiliser, a lancé le coach allemand de 67 ans. Euh, leurs joueurs qui sont très rapides."

Funkel: "Rien d’autre n’était suggéré"

Immédiatement soupçonné de racisme, sans pour autant avoir prononcé des mots qui auraient fait scandale, Friedhelm Funkel a souhaité tuer dans l’œuf la polémique naissante. L’entraîneur de l’actuel 17e et avant-dernier de Bundesliga a ensuite précisé sa pensée et nié tout dérapage verbal.

"Dans l’interview avec Sky après le match, j’ai simplement fait référence à la vitesse des joueurs de Leverkusen, a expliqué le technicien dans un message relayé sur les réseaux sociaux de Cologne. Rien d’autre n’était suggéré. Je n’ai rien voulu dire d’autre."

>> La Bundesliga est accessible via l’offre RMC Sport-beIN Sports

JGL