RMC Sport

FFF: "Il est convaincu que le racisme n'existe pas dans notre foot", Vieira en remet une couche sur Le Graët

Patrick Vieira s'est exprimé ce vendredi au travers d'un entretien accordé au journal L'Equipe. L'ancien entraîneur de Nice et milieu de l'équipe de France a notamment regretté les propos de Noël Le Graët, président de la FFF, sur le racisme dans le football.

Un peu plus de quatre mois après son éviction de Nice, Patrick Vieira s'est confié ce vendredi auprès du journal L'Equipe. Pas amer envers la direction des Aiglons, l'ancien milieu de l'équipe de France en a aussi profité pour rappeler son engagement citoyen dans le football et regretter la prise de position de Noël Le Graët concernant le racisme. Le président de la Fédération avait estimé que ce phénomène n'existait pas, ou peu, dans le football français. Une erreur pour le champion du monde 1998 qui lui avait fait savoir dès octobre dernier et a en remis une couche cette semaine.

"La première étape c'est la reconnaissance que ce phénomène existe dans le football. Ensuite, c'est qu'est-ce que l'on peut pour faire avancer les choses, s'est interrogé Patrick Vieira. Quelles sanctions pour dissuader les autres? On ne peut pas faire avancer les choses quand on dit publiquement que le racisme n'existe pas."

Vieira a eu Le Graët au téléphone

L'ex-milieu des Bleus passé par Arsenal, la Juventus ou encore Manchester City a également confié avoir eu le patron de la FFF au téléphone pour aborder cette épineuse question. Un échange qui s'est conclu sur "un décalage" entre le dirigeant et Patrick Vieira.

"Il est convaincu que le racisme n'existe pas dans notre football. Les arguments qu'il a avancés ne sont pas valables pour moi, a encore lancé l'ancien international aux 107 sélections. Je n'irai pas plus loin."

Vieira: "La Fédération reflète-t-elle la société dans laquelle on vit?"

Sans pousser plus loin sa réflexion à l'encontre de la position de Noël Le Graët, Patrick Vieira s'est toutefois laissé aller à une autre critique sur le manque de diversité au sein du football français. Interrogé sur la faible proportion d'entraîneurs de couleurs en Ligue 1, le natif de Dakar a rappelé que la diversité du foot français n'était pas non plus visible au sein des instances.

"Est-ce que la Fédération reflète la société dans laquelle on vit, a efin demandé l'entraîneur de 44 ans. Je ne suis pas sûr. En termes de couleurs de peau mais aussi de proportion hommes-femmes, est-ce que la Fédération représente ce qu'on viot sur les terrains? Je ne pense pas."

JGL