RMC Sport

Le Bayern éliminé par une équipe de D2 en Coupe d'Allemagne

Sensation! Le Bayern Munich a été éliminé en 16es de finale de la Coupe d'Allemagne par Kiel (2-2, 6 tab à 5), équipe de D2, mercredi, confirmant sa mauvaise passe actuelle.

Le Bayern Munich, aussi, peut traverser des périodes compliquées. Insatiables la saison dernière, les Bavarois ont été éliminés en 16es de finale de Coupe d'Allemagne, mercredi par l'équipe de deuxième division de Holstein Kiel (2-2, 6 tab à 5).

Le Bayern a mené deux fois grâce à des buts de Serge Gnabry (14e) et Leroy Sané (47e) mais Kiel est revenu par Fin Bartels (37e) et Hauke Wahl (90e+5). Après la prolongation, l'ogre munichois est finalement tombé lors de la séance de tirs au but avec l'échec de Marc Roca lors de la sixième tentative et la réussite de Fin Bartels. 

Une première depuis 20 ans pour le Bayern

Les rêves d'un deuxième triplé consécutif Coupe-championnat-Ligue des champions s'est donc envolé par cette soirée glaciale, sous la neige. La dernière défaite du Bayern en Coupe contre une équipe de division inférieure remontait à la saison 2000/2001, lorsque qu'il avait été éliminé, déjà aux tirs au but, par le FC Magdebourg, alors en 4e division. Cette élimination survient cinq jours après une défaite en championnat à Mönchengladbach (3-2) et vient confirmer que le "Rekordmeister" est actuellement en crise sportive. Même si l'ambiance au club semblait encore sereine ces derniers jours.

Au coup d'envoi, Hansi Flick avait laissé sur le banc plusieurs joueurs clés pour les ménager. Face à la tournure du match, il a fait entrer Robert Lewandowski, Benjamin Pavard et David Alaba, mais en vain. Les champions d'Europe ont cédé sur leur point faible: la fragilité de sa charnière centrale.

Munich a encaissé un but copié-collé de ceux récemment concédés en championnat: une longue balle depuis la moitié de terrain adverse dans le dos de Niklas Süle et Bouna Sarr pris de vitesse par l'attaquant (Fin Bartels) qui va battre seul Manuel Neuer en face à face (1-1, 37e).

Ils ont encore craqué dans les arrêts de jeu en laissant Hauke Wahl, seul pour égaliser. "Evidemment c'est un choc, a reconnue Hansi Flick, entraîneur bavarois. Nous sommes terriblement déçus. Mais on ne peut pas parler d'état d'esprit défaillant, au final l'équipe a fait preuve d'un bon mental et elle a pris le match à son compte. C'est d'autant plus énervant que nous avons encaissé le but du 2-2 à la dernière seconde. Félicitations à Kiel. Nous devons maintenant faire une croix sur ce match et travailler pour nous améliorer."

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

"Même si ça a l'air bête de dire ça après une défaite en coupe contre un outsider comme Kiel, la chance n'était pas aujourd'hui de notre côté, a regretté Thomas Müller. Ce n'est certainement pas la meilleure phase du FC Bayern en ce moment. On ne peut pas nous reprocher d'avoir offert ce match à cause d'un état d'esprit trop olé-olé. L'élimination est brutale, il va falloir d'abord digérer ça." Les autres ténors de la Bundesliga, Leipzig, Dortmund, Mönchengladbach et Leverkusen, se sont, eux, qualifiés pour le prochain tour.

Toujours leader du championnat avec deux points d'avance sur Leipzig, le Bayern affrontera la Lazio en 8es de finales de la Ligue des champions (aller, le 23 février en direct sur RMC Sport). 

NC avec AFP