RMC Sport

Ligue des champions: avant le PSG, Kouassi raconte ses débuts compliqués au Bayern

Arrivé l'été dernier du côté du Bayern Munich, Tanguy Kouassi s'est confié dimanche pour le site internet du club, pour la première fois en allemand. A deux jours du quart de finale retour de Ligue des champions face au PSG, l'ancien Parisien est revenu sur des débuts compliqués, notamment en raison des blessures.

Tanguy Kouassi a enfin retrouvé du temps de jeu. Arrivé libre au Bayern Munich l'été dernier en provenance du PSG, le jeune défenseur n'avait disputé jusqu'ici que 21 minutes en novembre dernier lors d'une rencontre de Bundesliga face à Stuttgart. Cette fois, il est réapparu samedi lors du nul face à l'Union Berlin (1-1).

"Mentalement, ça a été vraiment dur"

Entré en jeu à la 74e minute en remplacement de Jamal Musiala, Tanguy Kouassi a rejoué à trois jours du quart de finale retour de Ligue des champions face au PSG. Resté sur le banc mercredi dernier lors de la victoire parisienne à Munich (3-2), Kouassi pourrait être une solution de remplacement face à son ancien club.

La première saison de Kouassi en Allemagne a été perturbée par les blessures, victime d'une déchirure musculaire en décembre. "Je me sens bien en ce moment, mais oui mentalement, ça a été vraiment dur. Je reste positif, je vais revenir comme un meilleur joueur, a déclaré Kouassi à propos de son retour, sur le site internet du Bayern Munich. J'ai travaillé très dur pour revenir et maintenant je donne tout ce que j'ai".

"J'ai beaucoup appris avec Flick"

Le club bavarois doit faire face ces derniers jours à une multitude de blessures, notamment celle du défenseur Niklas Süle, déjà forfait pour mardi. Tanguy Kouassi aura peut-être la confiance de son entraîneur Hansi Flick, au moins pour entrer en jeu, qui l'apprécie beaucoup. "Bien sûr, le coach parle beaucoup avec les jeunes joueurs, moi y compris. C'est très bien, évidemment. J'ai beaucoup appris avec son expérience, a admis Kouassi à propos de Flick. Il me donne beaucoup de bons conseils, et c'est aussi une bonne chose."

Pendant sa blessure, Tanguy Kouassi en a profité pour apprendre l'allemand, une langue qu'il maîtrise plutôt bien désormais. "Au début, ça a été vraiment très, très difficile, a confié Kouassi. En particulier la prononciation ou l'écriture allemande. Mais maintenant, ça va un peu mieux. Je peux parler et comprendre plus facilement la langue." Mais avec Corentin Tolisso, Benjamin Pavard, Kingsley Coman, Bouna Sarr ou Lucas Hernandez, l'adaptation de Tanguy Kouassi a aussi été facilitée par la présence de plusieurs joueurs français, lui permettant de pouvoir parler français dans le vestiaire. Reste à savoir si une partie de ce contingent français pourra aider le Bayern Munich à renverser le PSG, dernier club français encore en lice sur la scène européenne cette saison.

GL