RMC Sport

Ribéry et l’affaire d’escort girls « ignorés » par la presse allemande

Franck Ribéry

Franck Ribéry - AFP

Cité dans une affaire de proxénétisme pour laquelle il a été entendu par la police judiciaire comme simple témoin le 26 novembre dernier, Franck Ribéry ne faisait pas la une des journaux allemands ce jeudi matin qui semblent ne pas se soucier de cette affaire extra-sportive.

Il a beau ne plus jouer en équipe de France, il n’a pas réellement disparu des écrans radars français. La preuve ? Cité dans une affaire de proxénétisme et entendu par la police judiciaire comme simple témoin en audition libre le 26 novembre dernier, Franck Ribéry a rapidement fait la une des médias hexagonaux. Et si ce jeudi matin, la presse française évoque en détails cette affaire d’escort girls - à laquelle le joueur du Bayern Munich « n’est absolument pas lié » selon son avocat Me Alberto Brusa – ce n’est pas le cas en Allemagne.

La presse plus intéressée par son retour à l’entraînement

De Kicker à Bild, en passant par Die Welt, le nom de Franck Ribéry n’apparait nulle part. Ou presque. Il faut remonter le fil d’informations de plusieurs heures (à mercredi soir donc) pour trouver une trace de l’affaire sur Bild… qui s’est plus concentré, comme tous les autres médias allemands, sur le retour à l’entraînement de l’ancien Marseillais. Et sur la concurrence à venir avec Kingsley Coman.

dossier :

Franck Ribéry