RMC Sport

Ribéry réclame 400.000 € à Closer

Franck Ribéry

Franck Ribéry - AFP

Franck Ribéry a officiellement engagé une procédure judiciaire contre Closer. Le milieu de terrain du Bayern Munich reproche au magazine people d’avoir publié de fausses informations sur son site internet au sujet de son audition le mois dernier dans une affaire de prostitution.

Franck Ribéry a fait parvenir une assignation à la Société Mondadori Magazine France, à qui appartient Closer. Le milieu de terrain du Bayern Munich et son avocat, maître Carlo Alberto Brusa, ont engagé une procédure judiciaire contre le magazine people. En cause ? Un papier daté du 2 décembre dernier paru sur closermag.fr. L’article révèle que Ribéry a été entendu le 26 novembre par la police dans le cadre d’une affaire de prostitution.

Closer affirme que Ribéry aurait confié une enveloppe de 15 000 euros à l’un de ses amis pour faire venir des filles lors de soirées privées. Une dizaine d’escort girls auraient ainsi accepté de venir passer un week-end à Munich. Des informations niées en bloc par l’ancien international français, qui a expliqué dans un communiqué avoir été entendu comme simple témoin. Dans la foulée, Closer a publié le témoignage d’une jeune femme, prénommée Yasmina, ayant un lien avec cette enquête et mettant en cause la star du Bayern.

 10 000 euros pour rembourser ses frais de justice

« Monsieur Franck Ribéry est encore une fois victime d’agissements graves commis par un média français ayant pour seul finalité de le salir et de le jeter en pâture, peut-on lire dans l’assignation. Il a déjà extrêmement souffert du déferlement médiatique lié à l’affaire « Zahia » (…) Il s’agit de propos de caniveau exprimés par une seule et unique volonté d’utiliser Monsieur Ribéry pour vendre du papier. » En conséquence, Franck Ribéry réclame au moins 400 000 euros à Closer le préjudice moral subi, ainsi que 10 000 euros pour rembourser ses frais de justice.

dossier :

Franck Ribéry