RMC Sport

PSG: Sergio Ramos ne vient pas en "titulaire indiscutable" face à la concurrence de Marquinhos et Kimpembe

Présenté à quelques médias ce mardi, Sergio Ramos a évoqué la concurrence dans un secteur défensif dense. La nouvelle recrue du PSG s’attend à ce qu’il n’y ait aucun passe-droit. Pas plus pour lui que pour Marquinhos ou Presnel Kimpembe.

Recrue phare dans le secteur défensif du Paris Saint-Germain, Sergio Ramos débarque à Paris avec un statut de patron. Champion du monde et double champion d’Europe avec l’Espagne, quadruple vainqueur de la Ligue des champions avec le Real Madrid, l’Espagnol de 35 ans sera le joueur le plus expérimenté au sein de l'arrière-garde du club de la capitale.

Présenté lors d’une conférence de presse ce mardi après-midi, Ramos s’est exprimé sur un éventuel statut de titulaire et la concurrence dans ce secteur de jeu de haut niveau avec notamment Marquinhos et Presnel Kimpembe, indiscutables la saison dernière.

"Si c’est à moi d’aller sur le banc, je devrai travailler plus pour convaincre l’entraîneur"

"Personne n’est indiscutable. La place se gagne sur le terrain, a-t-il lâché dans un discours convenu depuis le bord de la pelouse du Parc des Princes, le survêtement de son nouveau club sur le dos. La concurrence rend les joueurs meilleurs. Si c’est à moi d’aller sur le banc, je devrai travailler plus pour convaincre l’entraîneur. La saison est longue, tout le monde doit maintenir un bon état de forme. C’est bien de faire tourner l’équipe pour maintenir une bonne fraîcheur."

>> Revivez la présentation de Sergio Ramos en direct

Reste à savoir dans quel système s'apprête à jouer Mauricio Pochettino cette saison, alors que le PSG compte également Abdou Diallo et Thilo Kehrer en tant que défenseurs centraux dans son effectif. "Peu importe le système à trois ou à quatre défenseurs", a d’abord lancé Ramos, avant de glisser sa joie d’évoluer aux côtés d’internationaux.

"Je suis ravi. Marquinhos et Kimpembe sont de bons défenseurs en France, au Brésil et au PSG. Le système viendra de l’entraîneur. On ne peut pas toujours jouer de la même manière. Même si c’est un système qui ne m’est pas habituel, je suis prêt à m’adapter." On en attendait pas moins d’un joueur de son expérience.

Romain Daveau Journaliste RMC Sport