RMC Sport

Coronavirus: Porto et le Sporting se déchirent par communiqués

Alors que deux joueurs du Sporting testés positifs mercredi dernier au Covid-19 ont été intégrés au groupe pouvant affronter le FC Porto ce mardi soir, ce dernier a accusé son adversaire de vouloir commettre "une attaque contre la sante publique". Avant que le Sporting ne se justifie.

Le choc Sporting-Porto en demi-finale de la Coupe de la Ligue portugaise n'aura lieu que ce mardi soir (20h45), mais l'ambiance autour de la rencontre est déjà très, très tendue. Depuis lundi, les deux meilleures équipes actuelles du championnat portugais se déchirent en effet par communiqués interposés, au sujet de deux joueurs du Sporting testés positifs au coronavirus la semaine passée: Nuno Mendes et Sporar.

>>> Le sport face au coronavirus en direct

Porto menace de ne pas jouer

Porto a dégainé en premier. "Le même jour où le gouvernement a annoncé un renforcement des mesures sanitaires pour combattre la pandémie de Covid-19, le Sporting a lui annoncé son intention de commettre une attaque envers la santé publique, taclent les Dragons. Il y a quatre jours, les joueurs Nuno Mendes et Sporar ont été testés positifs au coronavirus après avoir passé des tests PCR qui, selon les scientifiques, ont une fiabilité proche de 100%. Mais ce soir (lundi), le Sporting a indiqué que les deux athlètes joueront contre le FC Porto demain, ce qui veut dire qu'ils n'auront pas respecté les dix jours d'isolement requis par le protocole."

Et ce qui est, pour Porto, inadmissible. "Cette réduction de la période d'isolement de six jours est un crime public, lance le club. C'est inacceptable de voir cela au moment où le Portugal est le pays le plus touché en termes de cas positifs par million d'habitants. (...) Et c'est encore plus incompréhensible de la part d'un club présidé par un médecin." Le FC Porto, qui assure avoir alerté toutes les autorités, menace ainsi de ne pas jouer le match de Coupe de la Ligue pour protéger les participants. "C'est une question de santé publique", conclut-il.

Mais le Sporting sort une défense argumentée

Trois heures plus tard, en pleine nuit, le Sporting a contre-attaqué. En se défendant fermement de mettre en danger qui que ce soit. "Le FC Porto met sous pression, d'une manière inacceptable, les autorités sanitaires et la Ligue portugaise, rétorque-t-il. Vu le contenu et la gravité de son communiqué, le document sera analysé et pourra faire l'objet de poursuites."

Et le club de Lisbonne de donner sa version des faits: "Sporar et Nuno Mendes ont passé des tests PCR mercredi, dont les résultats positifs sont revenus jeudi 14. Mais le Sporting a estimé que ces tests pouvaient être de 'faux positifs'. Pour cette raison, les joueurs ont passé deux nouveaux tests, dans des laboratoires référencés, vendredi et samedi. Les résultats de ces deux tests ont été négatifs, confirmant bien l'hypothèse de 'faux positifs'."

Avec ces nouveaux éléments en main, le Sporting indique avoir alerté les autorités sanitaires locales, qui ont validé le fait que les joueurs étaient négatifs, et donc leur participation pour le match. "Aucun des deux joueurs n'apparait ainsi sur la plateforme d'identification des cas positifs au Covid-19", assure le club. Avant d'adresser un nouveau tacle à son rival: "Le FC Porto espère se servir de 'faux positifs' pour fausser l'équité sportive. Mais le Sporting ne cédera pas à cette pression, et appelle la Ligue à en faire de même."

CC